Santé et communication digitale : quels leviers privilégier ?

Santé et communication digitale : quels leviers privilégier ?

Santé et communication digitale : quels leviers privilégier ? 2000 1500 Sharing

Afin de pouvoir développer leurs activités, les professionnels de la santé ont eux aussi besoin de leviers de communication. Ils ne peuvent pas se soustraire à la tendance du moment : la digitalisation. Les industriels, les startups et autres opérateurs qui oeuvrent dans la technologie de la santé doivent en effet passer par les nouvelles techniques de communication pour se faire connaître de leur public cible. Mais la santé reste un domaine particulier où le business n’a clairement pas sa place et où le règlement est contraignant. Alors, comment utiliser la communication digitale quand on travaille dans ce domaine ? Quels sont les meilleurs leviers pour concilier efficacement santé et communication ? 

Votre site internet

Pour exister à l’ère du digital, il faut commencer par avoir un site web. Aujourd’hui, les sites internet doivent être pensés pour les mobiles. Plus de la moitié des internautes les utilisent dans la vie quotidienne. C’est le seul endroit où votre public cible peut trouver les informations complètes sur votre entreprise, aussi, il est indispensable de lui offrir une bonne expérience utilisateur et de créer un contenu qualitatif qui répond à ses besoins.

Les réseaux sociaux 

Régie principalement par la loi Bertrand dite “anti-cadeaux”, la communication dans le domaine de la santé est soumise à plusieurs règles. Les opérateurs peuvent se servir des réseaux sociaux sous certaines conditions. Outre le respect de ladite loi, il faut présenter les produits de façon objective. Les réseaux sociaux constituent un levier de communication indispensable. Ils sont efficaces pour échanger, s’informer et diffuser rapidement des informations. Les réseaux comme LinkedIn et Twitter sont les plus utilisés par les professionnels. Néanmoins, il faut savoir qu’il est interdit de commercialiser et de vanter les mérites d’un produit de santé sur les réseaux sociaux. 

La vidéo

C’est le format le plus en vogue actuellement. La vidéo permet d’avoir plus d’interactions et de partages de la part des internautes. Le succès des contenus dynamiques a multiplié aujourd’hui les formats de vidéos mêlant illustrations et motion. La vidéo est ainsi un format particulièrement pratique pour présenter les nouvelles technologies créées par les startups et les industries orientés santé.

Le podcast

Nous avons parlé du retour des podcasts dans notre article sur les tendances de la communication et de la santé en 2020. Les plateformes de streaming audio telles que Spotify et Deezer ont rendu aux podcasts leur popularité. Aujourd’hui, il existe déjà des documentations patients ou scientifiques au format audio. Les utilisateurs peuvent s’en servir pour créer des séries regroupant des épisodes de quelques minutes. Il est aussi possible de diffuser des émissions plus longues comme les conférences.

Le mailing

Dans le milieu professionnel, l’e-mail reste un levier de communication à privilégier. Bien que le taux d’ouverture des e-mails est assez bas en France (15%), le mailing est la meilleure façon d’adresser un message précis et personnalisé à vos prospects et clients, spécialement aux professionnels. Pour optimiser votre taux d’ouverture, étudiez bien l’ergonomie de votre newsletter. Tâchez de segmenter votre audience afin d’adresser le bon message aux bonnes personnes.

Le chatbot

Le plus grand atout des chatbots, c’est de permettre l’interaction avec les internautes à tout moment. Le secteur médical utilise déjà l’intelligence artificielle dans ses recherches. Néanmoins, son usage dans la communication n’est pas encore très répandu. Le chatbot permet pourtant de donner des réponses qualifiées aux demandes des utilisateurs.

Afin de pouvoir continuer à communiquer librement sur les plateformes digitales, il est important d’afficher les mentions légales à propos des tests réalisés sur les produits, les contrôles réalisés et les informations similaires. Par ailleurs, il faut également faire attention quant au vocabulaire utilisé quelle que soit la plateforme digitale sur laquelle on communique. Il est nécessaire de bien délimiter la frontière entre la visibilité en ligne et le business.