Comment trouver un bon nom de marque ?

Comment trouver un bon nom de marque ?

Comment trouver un bon nom de marque ? 2000 1500 Sharing

À la création d’une entreprise, on a souvent tendance à se focaliser sur le fonctionnement et la rentabilité de son activité. On en arrive parfois à minimiser l’identité de la marque, à commencer par le choix de son nom. Le nom d’une marque est pourtant la première chose que les clients voient avant qu’ils entreprennent une quelconque interaction avec elle. S’il est bien choisi, le nom d’une marque peut générer chez les clients l’émotion qui les fera choisir cette marque plutôt qu’une autre au moment de leurs achats. Il est également censé rester le même pendant toute la durée de vie de la marque quelle que soit l’évolution qu’elle subit.

Autant de raisons et bien d’autres encore font que négliger le choix du nom de marque serait une erreur. Il est indispensable de prendre du temps pour l’étudier. Mais comment faire pour choisir le bon nom de marque ? Par où commencer l’étude ? Les sources d’inspirations peuvent être multiples. Afin de faciliter votre recherche et d’affiner votre liste dès le début, commençons par les types de noms que vous devriez éviter.

Les pièges à éviter à la création du nom de marque

Les méthodes pour choisir le nom d’une marque sont nombreuses. Aussi, pour être plus efficace, procédez par élimination pour commencer. Voici ce que vous ne devez pas faire si vous voulez avoir un bon nom de marque :

  • Choisir un nom d’entreprise qui peut limiter sa croissance dans le futur : un nom relié à la tendance actuelle qui sera vite passée de mode, un nom relié à la localisation géographique surtout si vous pensez étendre vos activités dans d’autres zones plus tard, un nom qui ne permet pas de vous différencier, un nom relié à votre activité actuelle qui devra être modifié si vous en faites d’autres à l’avenir…

  • Opter pour un nom trop générique qui n’apporte pas de valeur ajoutée (exemple : X consulting), ce type de nom de marque ne permet pas aux clients de tout de suite comprendre l’activité de votre entreprise, de plus il ne peut être déposé ni protégé.

  • Orthographier le nom de la marque de façon inhabituelle (par exemple : on peut écrire FéeMain pour signifier Fait Main mais surtout pas FezMain).

  •  Choisir un nom trop long ou trop difficile, il ne doit pas faire plus de 2 mots.

  •  Ne pas tester les noms présélectionnés auprès de vrais clients (nous verrons plus loin comment le faire).

  • Utiliser des sigles ou acronymes qui n’ont pas de sens à première vue.
  • Utiliser des noms étrangers sans connaître tous leurs sens au risque de faire fuir votre clientèle (vous connaissez cette couche bébé qui s’appelle Pedo ? Ou ce snack qui s’appelle Crack Free ?).

  • Oublier de vérifier si le nom de votre choix est encore disponible.

Maintenant que vous savez ce qu’il ne faut pas faire, voici les étapes à suivre pour diriger votre réflexion sur le nom idéal pour votre marque.

Les étapes pour trouver le bon nom de marque 

Cette liste n’est pas exhaustive mais elle contient les principales étapes que vous ne devriez pas manquer afin d’atteindre votre objectif : trouver le bon nom de marque.

  • Faire le point sur l’identité de votre entreprise et sur votre clientèle cible : quelles sont les valeurs, les missions, la vision de votre entreprise ? Qui est votre cible (ou persona) ? C’est l’idée de base sur laquelle doit reposer votre nom de marque.

  • Créer l’univers de la marque, c’est-à-dire considérer son histoire, le marché dans lequel elle évolue, son positionnement par rapport aux concurrents…

  • Déterminer votre Unique Selling Proposition : il s’agit de votre avantage concurrentiel, ce qui vous différencie de vos concurrents.

  • Penser à la déclinaison de la marque : comment serait votre logo, quel pourrait-être votre slogan…

Après avoir passé ces étapes, voici quelques idées que vous pouvez utiliser pour créer le nom de votre marque.

Méthodes pour créer le bon nom de marque

Le nom de marque idéal est un nom simple, facile à retenir et en accord avec les activités de la marque. Toutefois, il y a aussi plusieurs autres alternatives, plus originales pour la plupart. En voici quelques-unes :

  • Utiliser un patronyme : c’est le plus simple, il suffit de reprendre le nom du fondateur et de le décliner sur les produits.

  • Choisir le nom même du concept : Easyrencontre par exemple est un site de rencontre.

  • Créer un nom à partir de jeux de mots : Pile Poêle est un restaurant, Propre&Net est une entreprise de nettoyage…

  • Associer 2 mots évocateurs de votre activité ou produit : Intuiciel est la fusion de Logiciel Intuitif.

  • Se servir de la phonétique : Colissimo fait référence aux colis, Meetic sous-entend rencontre mythique.

  • Transformer un mot simple et l’écrire autrement à l’instar de la carte Liber T.

  • Utiliser le nom d’une célébrité ou d’un lieu célèbre : dans ce cas, il faut prévoir les royalties à verser à la star ; les grandes appellations font également l’objet de plusieurs contrôles et conditions avant de pouvoir être utilisées.

  • Acheter une licence afin de pouvoir utiliser un nom célèbre d’un autre secteur : transposer le nom de Star Wars sur ses produits par exemple.

  • Demander l’avis de votre entourage : il vous permettra d’avoir d’autres idées auxquelles vous n’avez peut-être pas pensé.

  • Présélectionner 2 ou 3 noms qui vous semblent intéressants et vérifier leur conformité avec l’objectif initial : celui d’évoquer la véritable identité de votre marque et ses avantages.

  • Vérifier si les noms de votre choix sont encore disponibles. S’il s’agit d’un nom de domaine, vous pouvez le faire sur Ionos. Pour vérifier si la marque est déposée, vous pouvez aller sur https://bases-marques.inpi.fr/
     
  •   Tester les noms avec de vrais clients : demandez-leur (si vous avez déjà des clients) ou à vos proches à quoi les noms leur font penser, si le positionnement est clair, si c’est sérieux ou décalé etc. Vous pouvez aussi lancer une campagne Google Ads ou Facebook pour savoir quel nom attire le plus votre public.

  • Déposer le nom de la marque à l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI). Il est à noter que le dépôt de marque n’est pas forcément indispensable dans tous les cas.

Notes sur les noms de domaine

Si vous voulez créer un site web en même temps, il est préférable de réserver votre nom de domaine dès la création de votre nom de marque. L’idéal est d’utiliser le même nom pour les deux. Pensez à réserver à la fois le .com et le .fr. Pour puiser des idées de noms de domaine, vous pouvez vous servir de générateurs comme Lean Domain Search, NameMesh, DomainNameSoup etc

Pour résumer, il y a d’innombrables moyens de créer un nom de marque mais le bon est celui qui est simple à comprendre et qui inclut l’avantage de la marque. Le bon nom de marque doit être court, facile à mémoriser et rester valable au fil des années. Dans le cas où vous prévoyez d’étendre vos activités dans d’autres pays, votre nom doit aussi être valable au niveau international. La recherche d’un bon nom de marque demande du temps. Il est nécessaire de faire une pause entre les étapes et les différentes méthodes pour ne pas perdre de vue l’objectif. Pour vous simplifier la tâche, vous pouvez également recourir aux services d’une agence branding qui fera tout le travail à votre place. Elle pourra prendre en main toute l’identité de votre marque.