Connaissez-vous le no-code ?

Connaissez-vous le no-code ?

Connaissez-vous le no-code ? 2000 1500 Sharing

La crise sanitaire n’a pas seulement modifié le mode de travail dans la plupart des entreprises, elle a aussi obligé les entrepreneurs à devenir plus créatifs. Dans le domaine de la technologie, on entend souvent parler de no-code ou de low-code dernièrement et bien qu’il ne soit pas totalement nouveau, c’est en ce moment qu’il éveille la curiosité des responsables d’entreprises et des auto-entrepreneurs. Mais qu’est-ce que le no-code ? Est-ce un concept qui touche le marketing ?

No-code Vs low-code

Le no-code et le low-code sont souvent confondus. Ils ne signifient cependant pas la même chose et ne s’adressent pas au même public. Le no-code se rapporte au fait de n’utiliser aucune ligne de code dans l’élaboration d’une page web, d’une application ou d’une stratégie e-marketing. Il y a donc des outils no-code que l’on peut utiliser pour réaliser ces types de projets. Le low-code quant à lui minimise l’utilisation des codes, son utilisation requiert donc des connaissances en développement informatique.

D’après cette définition, le no-code semble donc résoudre l’un des problèmes majeurs des entreprises actuelles : l’investissement en temps et en argent, voire en ressources humaines dans le développement de leurs outils. En ce moment où le télétravail et la vente en ligne font partie de notre quotidien, chaque entreprise doit en effet disposer de ces outils pour continuer à exister. Cependant, leur création peut s’avérer à la fois chronophage et onéreux, spécialement pour les petites entreprises. Le no-code pourrait être une solution à ce problème, a priori.

Qui peut utiliser le no-code ?

Ne demandant aucune compétence en matière de codage, le no-code peut donc être utilisé par tous vos collaborateurs. Vous pouvez créer votre landing page tout seul et sans avoir à écrire une seule ligne de code. Le no-code est particulièrement utile pour vos responsables marketing qui ont besoin de mettre en œuvre leurs idées. Ils pourront les tester sans avoir à dépendre des développeurs. Créez des pages, des formulaires, des applications avec des outils comme Bubble ou Microsoft PowerApps. Il a l’avantage d’être facile à prendre en main et sa mise en place est beaucoup plus rapide. L’utilisation de ces outils implique évidemment des coûts mais ils sont bien moins importants que le développement traditionnel et les dépenses qui en découlent. Jusque là, le no-code semble n’avoir que des avantages mais il a aussi quelques inconvénients.

Les limites du no-code

Les plateformes no-code sont limitées aussi bien dans leurs fonctionnalités que dans leur design. Vous n’avez pas la possibilité de personnaliser votre application ou landing-page. Elles risquent donc de ressembler à beaucoup d’autres applis déjà présentes sur la toile et sur le marché. Selon l’outil que vous aurez choisi, l’ajout de nouvelles fonctions et l’édition du code source peut être impossible. Si l’éditeur de l’outil modifie ou supprime une option, toute votre installation peut en être impactée. Vous dépendrez donc entièrement de votre plateforme no-code et ne pouvez pas faire évoluer votre page ou application selon vos besoins. Vous êtes également soumis aux conditions de l’éditeur concernant le changement de prix. Dans le cas où vous voulez changer de plateforme, la migration de vos données risque aussi d’être difficile, voire impossible selon votre plateforme initiale.

Il y a cependant plusieurs outils no-code disponibles sur le marché et leurs options sont toutes différentes. Il faut donc étudier toutes les possibilités et choisir l’outil le plus flexible. Optez pour celui que vous pourrez utiliser avec les autres outils que vous utilisez déjà en entreprise comme votre CRM.
A la vue des avantages offerts par le no-code et malgré ses limites, nous sommes quand même amenés à nous poser des questions sur le futur du développement.

Le no-code est-il un danger pour le travail des développeurs ?

Bien que les plateformes de no-code connaissent un succès aujourd’hui, elles sont encore loin de répondre à tous les besoins des entrepreneurs. Le no-code peut être une solution adéquate pour tester de nouvelles idées. Elle est aussi pratique pour réaliser un projet d’envergure moyenne qui n’est pas destiné à durer mais pour les projets importants et sur le long terme, le développement sur mesure reste la solution idéale. Vous pourrez adapter votre projet à l’évolution rapide de la technologie et du marketing digital selon vos souhaits. L’utilisation du no-code peut cependant alléger le travail du développeur qui pourra alors se dédier à des tâches plus techniques non réalisables par ces outils.

Un commentaire