Tendances

A quoi sert Google Discover - Agence Sharing

Qu’est-ce que Google Discover et à quoi il sert ?

Qu’est-ce que Google Discover et à quoi il sert ? 2000 1500 Sharing

Si vous avez l’habitude de faire vos recherches Google sur votre smartphone ou votre tablette, vous avez peut-être déjà utilisé Google Discover. En effet, il ne s’agit pas vraiment d’une nouveauté mais d’une nouvelle version de Google Actualités. Accessible seulement sur les mobiles, Google Discover est une source d’informations pratique pour beaucoup d’utilisateurs, mais c’est aussi une option que les internautes peuvent activer, gérer et désactiver selon leur souhait. Afin de savoir s’il peut vous être utile à vous aussi ou non, voici quelques informations que vous avez besoin de connaître.

Google Discover : une autre manière de faire des découvertes

Contrairement à la recherche Google qui affiche ses résultats en fonction des requêtes des internautes, Google Discover propose du contenu né de son propre algorithme, en fonction des activités de l’utilisateur sur le web. On peut dire que Google Discover fonctionne en ce sens comme les flux des réseaux sociaux. Il est mis à jour à chaque fois qu’il y a de nouvelles publications mais il ne repose cependant pas sur la récence des informations. Le contenu proposé sur Discover est donc personnalisé, selon les centres d’intérêts des utilisateurs.

Afin de choisir les contenus à afficher, Google tient compte des données de recherche, de sa récurrence, de la localisation de l’internaute et des informations que les utilisateurs ont données volontairement. Il est donc plus difficile pour les éditeurs de site de se positionner sur Google Discover en comparaison avec la recherche Google standard. D’ailleurs, Google lui-même conseille de considérer le trafic issu de Discover comme un complément de celui généré par la recherche Google. Néanmoins, les propriétaires de site peuvent quand même faire quelques optimisations pour pouvoir apparaître sur Discover.

Comment optimiser son site pour Discover

Les résultats Discover apparaissent en bas de la barre des recherches de Google sur les appareils Android et iOS. Ils se caractérisent par une image de grande taille suivie d’un titre. En général, toutes les optimisations SEO requises dans la recherche Google standard le sont aussi sur Discover. Il faut donc être indexé et respecter les principes EAT (expertise, autorité, fiabilité). Sur Discover, il est indispensable d’utiliser des images haute résolution (1200px de large au minimum). Il faut activer cette image en utilisant le paramètre max-image-preview:large à placer dans l’en-tête de la page ou le format AMP. Il est aussi fortement conseillé d’ajouter un titre illustrant l’essentiel du contenu. Tâchez d’éviter les fausses informations, les contenus provocateurs ou scandaleux. Il est également important d’indiquer le nom de l’auteur et ses sources d’informations.

A souligner que Discover met en avant les grands sites qui comportent de nombreuses pages individuelles avec un contenu unique. Il sera donc difficile pour les petits sites d’y trouver leur place. Si compte tenu de ces informations, vous pensez que l’utilisation de Discover est pertinente pour vous, voici comment l’activer.

Comment activer Google Discover

Commencez par ouvrir l’application Google sur votre mobile. Appuyez sur « Plus » puis sur Paramètres. Activez Discover dans la rubrique « Général ». Sur certains appareils, il est activé automatiquement dès l’installation de l’application Google. Sur d’autres, il dispose même d’un volet à part. Bref, l’activation peut varier selon le type d’appareil. Vous pouvez aussi personnaliser Discover. Si vous voulez indiquer à Google Discover les contenus que vous souhaitez voir sur votre page d’accueil Google, activez l’onglet « Activités sur le web et applications » puis ajoutez (ou supprimez) vos centres d’intérêts dans Paramètres > Chaînes et centres d’intérêts.

Metaverse et communication de marque - Agence Sharing

Metaverse et communication : quels enjeux pour les marques ?

Metaverse et communication : quels enjeux pour les marques ? 2000 1500 Sharing

Si le terme Metaverse est apparu il y a déjà une trentaine d’années, c’est seulement aujourd’hui qu’il interpelle toutes les attentions. Suite à l’annonce de Mark Zuckerberg concernant son investissement dans le Metaverse, le sujet se retrouve en effet sur toute la toile et dans tous les médias. Cependant, la plupart des gens n’en sont qu’à la phase de découverte. Il est aussi nouveau pour les marques alors que leur communication risque fort d’en être impactée. Mais alors, comment peut-on définir le Metaverse et comment peut-il transformer la communication des marques ?

Qu’est-ce que le Metaverse ?

Le Metaverse est un terme large qui définit un monde virtuel où les humains, représentés par des avatars, peuvent interagir, retrouver des amis, jouer, apprendre, vendre, faire des achats ou travailler. Autrement dit, c’est un monde parallèle où il sera possible de réaliser la plupart des activités que l’on fait dans la vie réelle. Le Metaverse est devenu plus populaire mais il est toujours en construction, il continuera donc d’évoluer. Il nous permettra de décupler nos interactions et de vivre de nouvelles expériences. 

Le Metaverse repose sur internet et plusieurs technologies de pointe telles que la blockchain, la NFT, l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Le Metaverse requiert par conséquent l’utilisation de cryptomonnaie et d’équipements adéquats comme les casques de réalité virtuelle, les capteurs tactiles, etc. Il ambitionne en effet d’immerger les utilisateurs dans cet univers virtuel. Il fera en sorte que les utilisateurs puissent y toucher et ressentir des choses. Tout le monde pourra rejoindre et sortir du Metaverse quand il le souhaite. Les possessions de l’utilisateur telles que sa maison et les objets qu’il aura achetés dans le Metaverse restent à sa disposition de manière permanente. Dans cet univers, les usagers peuvent aussi acquérir des biens uniques et authentiques par l’intermédiaire des NFT.

Maintenant que vous en savez davantage sur le métavers, vous pourrez mieux comprendre comment il peut influencer le monde de la communication.

Les enjeux du Metaverse pour la communication des marques

D’après les caractéristiques que l’on vient de présenter, le Metaverse va donc modifier la manière dont nous interagissons. Bientôt, les utilisateurs ne se contenteront plus des chats et des vidéos sur les réseaux sociaux dans leurs échanges. Les plus grandes marques sont pour la plupart en train de s’investir dans ce nouveau mode de communication. Pour le moment, on connaît surtout Meta, mais on peut citer aussi  Microsoft qui est en train de bâtir un Metaverse dédié aux entreprises ainsi que Roblox et Epic Games dans l’univers du jeu. Récemment, un fond négocié en bourse nommé Metaverse ETF a même été lancé. Il permet aux gens d’investir dans des entreprises qui capitalisent sur cette nouvelle technologie. Actuellement, le marché du Metaverse vaut 800 milliards de dollars d’après Bloomberg (Forbes).

Pour ce qui est de la concurrence entre les marques, les nouvelles sensations et possibilités offertes par le Metaverse ont toutes les chances d’attirer les internautes, toujours à l’affût de nouveautés et de nouvelles expériences. Ce mode de communication immersif pourrait bien devenir un standard plus tard. Par conséquent, les marques qui ne s’y investissent pas pourraient perdre des opportunités. A l’appui de cette éventualité, Mark Zuckerberg voudrait transformer son entreprise de médias sociaux en entreprise Metaverse d’ici 5 ans.

Dans le Metaverse, il s’agit de créer une communauté, de la faire grandir, la faire gagner en notoriété et la fidéliser. Pour cela, il faudra donc avoir son propre Metaverse. Il sera aussi nécessaire de revoir sa stratégie marketing et surtout d’observer le comportement des avatars créés par vos utilisateurs. C’est ainsi que vous pourrez mieux interagir avec eux. Pour vous permettre d’avoir une meilleure idée sur le fonctionnement du Metaverse, voici quelques réalisations de marques.

Utilisation du Metaverse par les marques

Parmi les marques qui ont eu du succès dans le Metaverse se trouve la marque de mode italienne Gucci. Elle a permis à ses visiteurs (donc leurs avatars) de porter des sacs et des vêtements iconiques de la marque dans une réplique du musée Gucci Garden. Ils devenaient donc les mannequins de Gucci pendant deux semaines. Les visiteurs pouvaient aussi acheter les articles en utilisant la monnaie virtuelle Robux, une opération qui a fait grimper rapidement les prix des articles exposés. Par ailleurs, une collaboration entre Roblox et Gucci a aussi permis à la marque de mode de vendre physiquement les articles portés par les avatars dans le Metaverse. 

La maison de Whisky Kinahan possède aussi son propre Metaverse aujourd’hui. La marque a commencé son expérience par la création d’une Formule 1 en NFT. Pour développer son Metaverse, elle compte collaborer avec des artistes pour créer des articles en 3D et en réalité augmentée. Ses ambassadeurs virtuels vont ensuite promouvoir ces produits numériques sur les plateformes médiatiques.

Outre ces quelques exemples, les possibilités offertes par le Metaverse sont multiples. Les marques peuvent jouer entre les produits virtuels et les produits physiques qu’elles pourront vendre des deux manières. Elles peuvent présenter leurs produits d’une manière plus ludique et immersive, se rapprocher davantage des consommateurs et innover ainsi la relation des marques avec les clients.

Bref, le Metaverse obligera les marques à revoir leur stratégie de communication et leur stratégie marketing. Bien que ce nouvel espace de communication soulève plusieurs questions sur l’avenir de nos relations sociales et qu’il y ait encore beaucoup d’incertitudes sur la sécurité des informations dans le Metaverse, il est judicieux d’étudier dès à présent la réorientation de sa stratégie et de se préparer au changement.  

Les nouveautés YouTube 2022 - Agence Sharing

YouTube annonce plusieurs nouveautés pour 2022

YouTube annonce plusieurs nouveautés pour 2022 2000 1500 Sharing

La nouvelle année sera bien chargée pour YouTube et ses utilisateurs. La première plateforme de vidéo vient en effet d’annoncer ses projets et ils sont à la fois nombreux et ambitieux. Les nouveautés de YouTube pour 2022 concernent tous ses utilisateurs y compris les marques et surtout les créateurs. Voici les grandes lignes des changements qui seront opérés sur YouTube cette année.

De nouvelles fonctionnalités sur YouTube Shorts

YouTube Shorts est l’un des plus importants concurrents de TikTok en termes de vidéos courtes. Afin d’augmenter davantage le nombre de vues qui atteignent déjà les 5 milliards, YouTube compte intégrer de nouvelles fonctionnalités à sa plateforme. Pour commencer, de nouveaux outils de montage et effets vidéo seront ajoutés. Les créateurs pourront répondre aux commentaires individuels par des Shorts. Pour qu’ils puissent monétiser leurs créations et créer davantage de contenus de marque, YouTube va apporter des améliorations sur BrandConnect. Ces changements viendront s’ajouter à l’initiative YouTube Shorts Fund qui a permis d’offrir des chèques aux créateurs l’année dernière. Les fans quant à eux pourront soutenir leurs créateurs favoris grâce à l’intégration de la fonctionnalité Super Chat aux Shorts. Enfin, les nouveautés YouTube 2022 incluent aussi les achats directs dans les Shorts.

Des changements sur YouTube Studio et les « Direct »

Trouver des idées de contenu intéressantes pour le public n’est pas toujours facile pour les créateurs de vidéos. Afin de les aider, YouTube Studio va intégrer un nouvel outil basé sur les données de YouTube et de Google. Il permettra aux créateurs de contenus de mieux comprendre les attentes du public. Ils pourront ainsi générer des contenus plus pertinents.

Toujours dans le but de soutenir les créateurs, la plateforme va aussi leur permettre de lancer des « live » ensemble. Cette option leur permettra de développer leur communauté et leur réseau, d’augmenter la portée de leurs publications, de créer des liens et surtout de rendre les Direct plus interactifs et amusants. YouTube souhaite aussi les aider à créer un “guideline” pour leurs chaînes. Ce dernier servira à définir le ton des conversations et ainsi rendre les commentaires plus utiles pour tous. Les spectateurs quant à eux vont pouvoir trier les commentaires en fonction du moment où ils regardent leurs vidéos.

YouTube va intégrer le marché des NFT

Les jetons cryptographiques sont à la pointe de la tendance et YouTube ne peut tout simplement pas passer à côté au risque de se faire devancer par ses concurrents. Les consommateurs aiment l’idée d’avoir des objets uniques et authentiques et leurs valeurs sont d’autant plus impressionnantes. Pour attirer de nouveaux utilisateurs et fidéliser ses abonnés, YouTube va leur donner la possibilité de posséder des vidéos, des photos, des objets d’art, des expériences uniques via les NFT.

Des achats en direct sur YouTube

YouTube veut développer le e-commerce sur sa plateforme. Pour ce faire, il mise sur les vidéos « shoppables » où les utilisateurs peuvent acheter des produits tagués sur ces vidéos. Les ventes en direct seront également améliorées suite au succès du « Holiday Stream and Shop », un événement d’une semaine organisé au mois de novembre dernier avec des grandes marques. En collaboration avec des personnalités connues telles que Gordon Ramsay et MrBeast, Walmart, Verizon et Samsung ont généré plus de 2 millions de vues et 1,4 millions de messages en direct au cours de leur évènement.

Une meilleure expérience pour les spectateurs

Les utilisateurs sont de plus en plus nombreux à regarder YouTube à la télévision et ils ne seront pas en reste par rapport aux projets 2022 de la plateforme. Les téléspectateurs vont bénéficier de plus d’interactivité et d’une navigation plus facile : depuis leurs téléphones, ils pourront lire ou envoyer des commentaires, partager des vidéos pendant qu’ils les visionnent sur leur téléviseur. YouTube va aussi améliorer l’expérience sur YouTube TV afin de permettre aux spectateurs d’organiser et de regarder leur contenus favoris d’une manière plus fluide.

Par ailleurs, YouTube va également tester la possibilité de prendre un abonnement à une chaîne pour un autre spectateur. Il commencera avec un petit groupe de chaînes mais la fonctionnalité sera déployée à plus grande échelle dans les mois à venir. Pour les gamers, YouTube compte rendre les jeux plus vivants et plus interactifs dans le cadre du metaverse. Enfin, YouTube pense aussi aux parents. La plateforme étend les comptes supervisés à la musique, au salon et à l’assistant afin de contrôler les activités des adolescents.

Bref, nous entendrons probablement parler des nouveautés YouTube 2022 tout au long de l’année, restez avec nous pour suivre le déploiement de chacune de ces fonctionnalités !

De bonnes idées pour réussir votre Noël en entreprise - Agence Sharing

De bonnes idées pour réussir votre Noël en entreprise !

De bonnes idées pour réussir votre Noël en entreprise ! 2000 1500 Sharing

Décembre, c’est le mois le plus attendu de l’année, aussi bien pour la plupart d’entre nous que pour les entreprises. C’est le mois où l’esprit de Noël nous invite à partager, à réaliser des actes solidaires. Pour nous, c’est aussi le moment idéal pour renforcer les liens entre les collaborateurs. Ils pourront mieux se connaître et partager ensemble un moment convivial en dehors du travail. Comme “Sharing” l’exprime déjà si bien, nous aimerions partager avec vous quelques bonnes idées pour réussir votre Noël en entreprise.

Mettre en place un planning

Oui, on vous parle de planning mais cette fois-ci, dites-vous qu’il s’agit d’une fête entre vous. Et pour qu’elle soit un succès, il faut qu’elle soit bien organisée ! Il s’agit ici de choisir une date, un lieu, une liste d’invités, un programme et un budget pour fêter Noël en entreprise avec vos collaborateurs. Appuyez-vous sur les principaux éléments de vos équipes pour trouver les idées qui pourront ravir tout le monde.

Communiquer sur votre évènement

Une fois votre planning établi, il est temps de le partager avec toute l’équipe. Communiquer sur la prochaine fête de Noël comme vous le feriez avec un autre événement d’entreprise. Il y aura bien une communication avant, pendant et après l’évènement pour que le lien soit fort entre tous. Si vous utilisez un réseau social d’entreprise, c’est l’outil idéal pour encourager vos collaborateurs à interagir avec vous et entre eux. Peut-être devriez-vous désigner une personne pour assurer cette communication. Cependant, comme le but est de créer des liens, vos collaborateurs seront aussi très ravis d’échanger de temps en temps avec vous.

Décorer vos locaux avec vos collaborateurs

Pour réveiller l’esprit de Noël chez chacun, il n’y a pas meilleur moyen que la décoration. Nous ne doutons pas que vous pouvez engager les meilleurs décorateurs pour décorer vos locaux, mais on vous suggère de laisser vos collaborateurs le faire ensemble. De même, ne vous contentez pas de fournir la décoration ! Vous pouvez aussi participer comme vous le feriez avec votre famille, cela ne passera pas inaperçu aux yeux de vos collaborateurs.

Le Secret Santa

Voici une très belle façon de rapprocher vos collaborateurs et de créer une bonne ambiance de fête. Organisez un tirage au sort avec les noms de tous les collaborateurs. Chacun offrira alors un petit cadeau (dont vous aurez défini le montant, entre 5 et 10€ par exemple) à la personne tirée au sort. Vos collaborateurs seront ainsi amenés à penser aux préférences de leurs collègues. Le déballage aura lieu pendant la fête de Noël à l’entreprise. Personne ne sera obligé de révéler son identité au récepteur de cadeau. Pour aller plus loin, vous pouvez aussi définir un thème pour les cadeaux. Il peut être en relation avec les valeurs de l’entreprise pour connaître les perceptions de vos collaborateurs. Bien entendu, vous pouvez aussi choisir un thème en relation avec Noël ou tout simplement un thème amusant.

Préparer les animations

Même pour les cadres d’entreprise, les jeux restent la meilleure façon de déstresser et de socialiser. Organisez des jeux originaux ou un concours auxquels tout le monde peut participer et s’amuser. S’il y a des activités qui intéressent déjà la plupart de vos collaborateurs (danse, chant…), ajoutez-les au programme, mais attention, suivez bien votre timing ou vous pourrez perdre le contrôle !

Organiser une collation ou un repas de Noël

Pour créer des liens, réunir toute votre équipe autour d’une collation ou d’un repas de Noël, selon vos moyens, est aussi une très bonne idée. Il faut néanmoins avoir pris en compte les régimes alimentaires de tous au préalable pour éviter tout désagrément comme les allergies au cours de la fête.

Les idées cadeaux 

Ici, on parle des cadeaux que vous allez offrir à vos collaborateurs. Selon vos possibilités, offrez des cadeaux emballés à vos employés et à leurs enfants, la surprise fait souvent un meilleur effet ! Certaines entreprises offrent aussi des bons d’achat ou des chèques. Comme pour le Secret Santa, vous pouvez aussi choisir les cadeaux selon les valeurs qui vous importent : le bien-être au travail, des cadeaux personnalisés aux noms de vos collaborateurs ou à l’effigie de votre entreprise, des cadeaux éco-responsables, etc.

Pour finir, même si aucune restriction particulière n’a été émise par rapport à la Covid-19 pour la période de fête, le danger est toujours présent. Aussi, même si vous avez l’habitude de convier les familles de vos collaborateurs à l’occasion, il est préférable de limiter le nombre d’invités pour le moment. N’oubliez pas les gestes barrières pour fêter sereinement Noël en entreprise !

Chiffres sur le changement de comportement des consommateurs en 2021 - Agence Sharing

Changement de comportement des consommateurs : les chiffres à connaître en 2021

Changement de comportement des consommateurs : les chiffres à connaître en 2021 2000 1500 Sharing

Si la place occupée par le numérique dans nos vies quotidiennes n’a pas cessé d’augmenter ces dernières années, les chiffres montrent une croissance encore plus importante pour l’année dernière. En effet, la pandémie de la Covid-19 a eu un impact significatif sur le comportement des consommateurs du monde entier. Les marques sont ainsi appelées à revoir leurs stratégies marketing pour s’adapter à ce nouveau contexte. Afin de vous donner une idée sur les changements qui se sont opérés dans le monde du numérique, voici quelques chiffres pour mieux orienter votre stratégie de marketing digital en 2021.

L’utilisation d’internet

Selon le Digital Report 2021 de We Are Social et de Hootsuite, le nombre de personnes utilisant internet au mois de Janvier 2021 a augmenté de 7,3% par rapport à l’année dernière à la même période. On compte 4,66 milliards d’internautes aujourd’hui dans le monde sur les 7,83 milliards qui constituent la population mondiale. Les internautes utilisent la toile essentiellement pour trouver des informations (63,3% ). Ensuite, ils s’en servent pour rester en contact avec leurs familles et amis (56,3%). Les internautes s’intéressent également aux actualités et aux évènements. Ils apprennent comment faire certaines choses, cherchent de nouvelles idées et se divertissent sur internet. Mais ils recherchent aussi des produits et des marques. 46,6% des recherches sur internet sont motivées par ce besoin de trouver des produits.

Pour ce faire, 98% des internautes utilisent encore un moteur de recherche conventionnel. Cependant, 7 personnes sur 10 affirment utiliser un autre outil que les moteurs de recherches textuels. Parmi les plus utilisés, on notera les interfaces vocales mais surtout les recherches sociales. 45% des internautes dans le monde utilisent les réseaux sociaux pour faire des recherches. Ils s’en servent pour trouver des produits et des services.

Activités sur les réseaux sociaux

Au début de 2021, on a compté 4,2 milliards d’utilisateurs sur les réseaux sociaux, soit 53,6% de la population mondiale. Près de 500 millions sont de nouveaux utilisateurs qui ont intégré ces réseaux au cours de l’année 2020. En moyenne, un internaute passe environ 2h 25min par jour sur les médias sociaux. Néanmoins, le temps passé sur ces plateformes varie selon les pays. Il est aussi important de noter que 98% des socionautes utilisent au moins 2 réseaux sociaux. Il n’est donc pas utile pour les marques d’être présentes sur plusieurs réseaux pour être visibles par les consommateurs. Les spécialistes du marketing digital sont cependant appelés à s’intéresser aux atouts de chaque réseau. On notera les types d’engagements qu’ils offrent. Il est aussi important de se pencher sur les possibilités de créer pour mieux atteindre leur public cible. La volatilité marque également le comportement des consommateurs d’aujourd’hui.

Les dispositifs utilisés par les internautes

Pour se connecter à internet, la majorité des internautes utilise un téléphone mobile. 53% du temps passé sur la toile le serait en effet à partir de ce dispositif. Néanmoins, 9 internautes sur 10 affirment aussi utiliser un second appareil pour surfer. A la fin de l’année 2020, 40% des recherches sur le web ont encore été réalisées sur des navigateurs qui fonctionnent sur des ordinateurs. Aussi, même si les internautes utilisent davantage les téléphones mobiles aujourd’hui et que Google lui-même va déployer son index Mobile First cette année, il ne faut pas négliger la part des recherches réalisées sur les appareils portables ou de bureau.

Changement de la démographie des audiences en ligne

Outre l’augmentation du temps que les internautes passent sur la toile et sur les réseaux sociaux, on constate également un changement dans les tranches d’âge des personnes qui intègrent ce type de média. En effet, le nombre des utilisateurs de plus de 65 ans a par exemple augmenté de 25% sur Facebook l’année dernière contre 13% en 2019. De même, on a également constaté une hausse rapide du nombre des utilisateurs de plus de 50 ans sur Snapchat pendant le dernier trimestre de 2020. Concernant l’adoption de l’e-commerce, les études sur le comportement des consommateurs ont également montré qu’il y a très peu de différence entre les baby boomers et les générations plus jeunes (Z et millenials). Les femmes internautes âgées de 55 à 64 ans sont même plus susceptibles de faire des achats sur internet que les internautes masculins de 16 à 24 ans.

Croissance des achats en ligne

Depuis l’existence de la Covid-19, les achats en ligne sont presque ancrées dans les habitudes des consommateurs. 77% des internautes âgés de 16 à 64 ans affirment effectuer des achats en ligne chaque mois. Le secteur où les achats en ligne sont les plus importants est celui de la Mode et Beauté (soit une recette mondiale de 665 milliards de dollars). Il est suivi du secteur de l’alimentation et des soins personnels.

Comme la pandémie ne permet toujours pas la reprise normale des activités quotidiennes dans la plupart des pays, les achats en ligne vont continuer à prendre de l’importance. Ils s’étendront naturellement vers d’autres secteurs. Ces changements de comportement des consommateurs viendront ainsi s’ajouter aux nouvelles tendances qui vont définir la publicité en ligne cette année. Il s’agit de faits qui méritent d’être pris en compte dans la définition d’une stratégie de marketing digital pour en assurer le succès.

Le SXO- la nouvelle tendance du référencement naturel en 2021 - Agence Sharing

Le SXO : la nouvelle norme à respecter pour votre référencement en 2021

Le SXO : la nouvelle norme à respecter pour votre référencement en 2021 2000 1500 Sharing

Devenu l’un des piliers du marketing digital depuis quelques années, le SEO va subir un important changement cette année. En effet, Google a récemment annoncé une mise à jour de son algorithme en 2021. Bientôt, l’expérience utilisateur va devenir un critère de classement dans les pages de résultats et cette mise à jour a donné naissance à une nouvelle tendance pour tous les éditeurs de site : le SXO.

Le SXO, c’est quoi ?

Comme son nom le laisse entendre, le SXO ou Search eXperience Optimization réunit les techniques visant à optimiser un site pour le référencement naturel (le SEO) et pour une meilleure expérience utilisateur (UX). Bien que les principes de base du SEO soient encore les mêmes aujourd’hui, ils ne suffisent plus pour obtenir et garder un bon classement dans les SERP. Google remet les utilisateurs au centre des stratégies de référencement et désormais, toutes les techniques SEO devront être élaborées autour du sujet. Si l’amélioration de l’expérience utilisateur consistait essentiellement à faciliter son parcours d’achat auparavant, aujourd’hui, il est indispensable de l’étendre à tous les niveaux. Dorénavant, il faut optimiser les sites en tenant compte du vécu de l’utilisateur afin de s’attirer les faveurs de Google.

Les caractéristiques d’un site optimisé SXO

Le SEO repose toujours sur les optimisations techniques du site, sur son contenu et sur le netlinking. Cependant, la mise en place de ces piliers ne se fait plus de la même manière aujourd’hui car d’abord, il faut penser aux utilisateurs.

Les changements au niveau des optimisations techniques

Pour que votre site soit apprécié des utilisateurs, il est indispensable de bien le structurer aussi bien au niveau des titres (Hn) qu’au niveau de l’agencement même de votre site. Tout doit être clair et intuitif pour les visiteurs afin que leur navigation au cœur de votre site soit fluide et les encourage à le parcourir. Voici les principaux changements techniques que vous devrez réaliser pour améliorer l’expérience utilisateur sur votre site :

–    Penser au design du site et à sa structure de manière à ce que les utilisateurs se retrouvent facilement entre les pages et les différentes catégories de produits, services ou articles. On parle donc à la fois d’expérience utilisateur (UX) et d’interface utilisateur (UI).

–   Créer ou refondre un site adapté aux mobiles. Google va déployer son index Mobile First cette année, c’est-à-dire qu’il va crawler d’abord les versions mobiles des sites avant les versions pour ordinateur. Ce processus découle du fait que 91% des internautes utilisent aujourd’hui le mobile pour surfer sur internet.

–    Réduire le temps de chargement des pages. C’est l’un des principaux critères de Google pour mesurer la performance d’un site par rapport à l’expérience utilisateur à partir de cette année.

L’optimisation du contenu

Le contenu reste roi en SEO mais comme presque tout le monde en produit, il devient plus difficile de se démarquer des autres. Aussi, pour que Google mette en avant votre contenu et que les internautes s’y intéressent, il est nécessaire de :

–    Créer un contenu qui correspond aux requêtes des internautes et répondre à leurs demandes de la manière la plus complète possible. Il faut donc savoir ce que votre audience recherche sur un site comme le vôtre et positionner votre contenu sur ces mots-clés.

–    Organiser le contenu pour faciliter la navigation des visiteurs. Vous pouvez par exemple proposer des contenus complémentaires sur la même page que l’internaute consulte. Vous pouvez aussi lier les articles qui traitent du même sujet, placer ces liens vous permettra aussi d’améliorer votre maillage interne.

–    Proposer du contenu diversifié en ajoutant des vidéos, des images et des infographies aux textes. Les contenus interactifs sont appréciés aussi bien par Google que par les internautes.

Outre ces optimisations on site, vous avez également la possibilité d’améliorer l’expérience utilisateur et votre référencement naturel en ajoutant des données structurées. Elles facilitent l’accès des internautes aux informations et peuvent vous propulser en haut des résultats de recherche. Si vous avez des doutes concernant le design et l’agencement de votre site, vous pouvez faire de l’A/B Testing pour découvrir la version qui convient le mieux à vos visiteurs. Néanmoins, le déploiement du nouvel algorithme de Google se fera bientôt, n’attendez pas trop longtemps pour réagir !

DAL-e -un humanoïde pour assurer le service client - Agence Sharing

DAL-e : un humanoïde pour assurer le service client

DAL-e : un humanoïde pour assurer le service client 2000 1500 Sharing

Pour attirer de nouveaux clients et fidéliser les clients déjà acquis, les marques doivent chercher tous les jours de nouvelles astuces. Étant sollicités de toutes parts, les consommateurs deviennent en effet de plus en plus volatiles et il faut avoir un avantage sur ses concurrents pour capter leur attention. Hyundai l’a bien compris et pour assurer son service client, il a créé DAL-e, un humanoïde avant-gardiste doté de plusieurs technologies modernes.

Un robot plus convivial

Comme le vice-président de Hyundai l’a décrit, DAL-e, qui signifie « Drive you, Assist you, Link with you-experience », est « une plateforme de services de nouvelle génération qui peut offrir des services automatisés aux clients à tout moment ».

DAL-e ne ressemble pas aux autres robots de guidage qu’on connaît. Il peut effectivement diriger le client à l’endroit où il veut se rendre mais il a l’avantage d’être doué d’émotions : il a en effet des expressions faciales. Il est aussi capable d’avoir une conversation avec les clients. Conçu pour assurer l’assistance des clients en période de pandémie, DAL-e possède une aptitude de reconnaissance lui permettant de détecter si un client porte un masque ou non et lui conseiller d’en porter un si ce n’est pas le cas. Par ailleurs, pour divertir les clients, DAL-e est capable de leur donner des informations sur les véhicules de la marque Hyundai par exemple, de les inviter à prendre des photos avec lui ou encore de faire des commentaires gestuels avec ses bras mobiles.

Pour une communication plus fluide et divertissante

En créant DAL-e, Hyundai vise à « engager des conversations fluides et divertissantes avec les clients et leur offrir des services de qualité ». Pour l’instant, DAL-e est seulement un projet pilote actif dans une concession de Hyundai Motor Group à Séoul où il facilite les tâches du personnel. Il peut engager des discussions automatisées avec les clients, se déplacer librement et avec fluidité grâce à sa petite taille (1 160 x 600 X 600 mm pour 80kg) et à ses roues omnidirectionnelles. Il sait également répondre à des commandes verbales. DAL-e est aussi doté d’un écran tactile pour répondre aux demandes des clients.

Reposant sur l’intelligence artificielle, équipé d’un système de communication automatique ainsi que d’un dispositif de reconnaissance faciale, le robot humanoÏde de Hyundai est capable d’apprendre et de s’améliorer davantage grâce à cette première expérience au service des clients de la ma. La firme envisage de perfectionner son robot et de le déployer dans les autres concessions de Hyundai Group Motor plus tard afin d’offrir de nouvelles expériences aux clients. On s’attend à ce que les projets de la firme deviennent encore plus ambitieux compte tenu de la nouvelle acquisition du Groupe : l’entreprise de robotique Boston Dynamics pour environ 1 milliard de dollars.

Le CES 2021 marqué par les innovations contre la Covid-19 - Agence Sharing

Le CES 2021 marqué par les innovations contre la Covid-19

Le CES 2021 marqué par les innovations contre la Covid-19 2000 1500 Sharing

Vu la propagation de la Covid-19 dans de nombreux pays, le plus grand salon de l’électronique du monde est devenu un événement virtuel cette année. Les innovations découvertes au CES 2021 ont en effet été marquées par la pandémie. Plusieurs entreprises se sont consacrées à la création de masques, de désinfectants, de capteurs et de robots high-tech pour empêcher la prolifération du virus. Comme tout le monde n’a pas eu la chance de participer à l’évènement, nous avons sélectionné quelques innovations qui ont marqué le CES 2021 dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

Les masques connectés

Le Consumer Electronics Show s’est démarqué par la grande diversité des masques de protection high tech contre le Coronavirus :

Le MaskFone 

Il a été récompensé par le Trophée de l’innovation CES. Ce masque est connecté à un smartphone par Bluetooth et c’est le premier à être équipé d’écouteurs. Il est l’équivalent des masques FFP2 mais en plus, il permet de passer des appels et d’écouter de la musique plus facilement. Le MaskFone est déjà en vente aux Etats-Unis actuellement à 50$.

Le Project Hazel de Razer

Si on connaît Razer pour les jeux vidéos, il a plus brillé au CES 2021 grâce à son masque transparent : le Project Hazel. C’est un masque lumineux doté d’un microphone et d’un haut-parleur. Razer l’a créé afin que l’on voie et entende mieux l’utilisateur derrière son masque. Le masque de Razer n’est pas encore homologué et n’est donc pas encore disponible à la vente.

Le Puricare Wearable Air Purifier de LG

Ce masque connecté de LG est sorti peu avant la tenue du CES 2021. Ce purificateur d’air comporte 2 filtres et des lampes UV-LED qui éliminent les bactéries et virus. Le masque n’est cependant pas encore certifié anti-Covid-19.

XHale de XRapid

XHale est un masque respiratoire créé par la start-up française XRapid. Il offre une protection équivalente à celle des masques UNS1, FFP2 et FFP3. Connecté à une application mobile, XHale peut mesurer le débit d’air de son utilisateur et lui donner des conseils. Il sait aussi analyser la température corporelle et la fréquence respiratoire de celui qui le porte. XHale a aussi reçu un Trophée de l’innovation au CES 2021.

AirPop Active+

AirPop a créé un masque sanitaire capable de suivre la respiration et la qualité de l’air. Grâce à son capteur, le masque AirPop Active+ peut indiquer à son utilisateur quand il doit remplacer le filtre de son masque. Il coûte 150$.

Les capteurs

Outre les masques, le CES 2021 a également été l’occasion pour les participants de dévoiler des technologies avancées en termes d’analyse de la qualité de l’air et de maison connectée.

Wave Plus de Airthings

Wave Plus est un capteur capable de mesurer le degré de probabilité de transmission de la Covid-19 en analysant la température, l’humidité et le niveau de dioxyde de carbone dans l’air.

Ettie de Plott 

En ce moment où la pandémie circule partout, un interphone avec thermomètre intégré est d’une grande utilité. Pendant que vos invités se présentent devant la caméra, vous pourrez aussi voir leur température. Une autre invention qui a reçu un trophée au CES 2021. Ettie peut aussi prendre une photo horodatée de vos visiteurs. Il bloque la porte quand la capacité maximale de personnes pré-programmée est atteinte.

La sonnette sans contact de Alarm.com

Comme les mains sont les premiers vecteurs du virus, Alarm.com a trouvé un moyen d’éviter aux gens de sonner à la porte. Il suffit de se tenir sur un tapis devant la caméra pour déclencher la sonnerie.

La technologie ne permet pas seulement d’empêcher la circulation du virus à l’extérieur de la maison, elle désinfecte aussi votre intérieur.

La désinfection à l’UV

Cette année, la plupart des innovations dédiées à la lutte contre le Coronavirus se servent de l’UV pour désinfecter matériels et surfaces. 

La lampe à UV de Targus

Après la sonnerie et les poignées de portes, les créateurs ont aussi pensé à faciliter la désinfection du clavier et de la souris de votre ordinateur, des appareils dont on ne peut pas se passer au quotidien. Pour ce faire, Targus utilise une lampe à UV qui désinfecte le matériel pendant 5mn toutes les heures.

Oblio de Lexon

Comme Targus, Lexon a aussi pensé à un appareil qu’on touche le plus souvent avec nos mains. L’entreprise a créé un récipient qui sert à la fois de chargeur à induction et de désinfectant pour nos téléphones : Oblio. Il est aussi doté d’une lampe à UV qui détruit tous les microorganismes en 20mn.

Les robots

Toujours dans le but de désinfecter l’air, certaines entreprises se sont aussi tournées vers la robotique.

Le Coro-Bot de Hills Engineering

Il s’agit d’un robot équipé de bras flexibles destinés à nettoyer tous les endroits fréquentés par les gens. Coro-Bot est également doté d’un circulateur d’air et d’un filtre céramique infrarouge lointain. Il sert à stériliser le coronavirus aéroporté et les autres virus.

Le Bot Handy de Samsung

Ce robot de Samsung n’a pas été créé initialement pour combattre la Covid-19. Il s’agit d’un robot multitâche qui peut nous aider dans la vie quotidienne mais quitte à se servir le moins possible de nos mains, le Samsung Bot Handy nous prête ses bras pour ranger les courses, le linge sale, etc.

A la vue de ces nouveautés, on peut dire que tout comme le CES 2020, le CES 2021 n’a pas manqué de faire honneur aux innovations au profit de la santé bien qu’elles soient particulièrement axées sur la Covid-19 cette année. On s’attend déjà à ce que les prochaines éditions nous apportent encore plus d’appareils sophistiqués et de plus grandes avancées en termes d’intelligence artificielle.

Les tendances qui influent sur la publicité en ligne en 2021 - Agence Sharing

Les tendances qui vont impacter la publicité en ligne en 2021

Les tendances qui vont impacter la publicité en ligne en 2021 2000 1500 Sharing

Bien que les investissements dans le marché publicitaire aient baissé en 2020, notamment à cause de la crise sanitaire, les annonceurs entendent avoir de meilleurs résultats cette année. Contrairement aux autres médias où les publicités se sont faites rares, la publicité en ligne a en effet profité de la crise. Désormais, l’usage du digital est ancré dans l’habitude des consommateurs. La publicité en ligne est devenue incontournable et tous vont devoir adapter leur stratégie au fonctionnement et aux difficultés relatives à ce type de canal. Pour 2021, voici quelques faits qui auront des impacts sur la publicité en ligne.

Une gestion plus difficile du budget publicitaire

Les entreprises ont été très nombreuses à utiliser la publicité digitale depuis l’apparition de la Covid-19. Cependant, toutes ne maîtrisent pas le fonctionnement des plateformes qui les diffusent. Parallèlement à cette hausse fulgurante de l’usage de la publicité en ligne, les fraudes se sont aussi multipliées. Il est difficile pour les annonceurs et les éditeurs de vérifier la qualité du trafic. Google qui est la plus grande plateforme de publicité en ligne propose néanmoins à ses utilisateurs de l’aide pour lutter contre le trafic incorrect et éviter ainsi de gaspiller leurs budgets.

Les restrictions liées à la confidentialité

Après la mise en place du RGPD, les internautes sont aujourd’hui plus exigeants sur la confidentialité de leurs données personnelles. La collecte de données est devenue plus difficile pour les annonceurs et par conséquent, le ciblage également. Les professionnels du marketing devront donc trouver d’autres moyens, voire de nouveaux outils et des partenaires pour affiner leur ciblage d’autant plus que les moteurs de recherche principaux ne permettent plus le tracking des activités des internautes. Google est en effet en train de supprimer les cookies tiers. Apple quant à lui développe son programme ITP afin de préserver la vie privée de ses utilisateurs. Ces améliorations auront à coup sûr des répercussions sur la réalisation de publicité en ligne en 2021. Les opérateurs dans le domaine du data-mining et du retargeting seront directement touchés par ce changement.

Un changement dans la part des recherches et des offres publicitaires

Google a désormais un concurrent « sérieux » concernant les recherches sur le web. Apple est en train d’accélérer la mise en place de son propre moteur de recherche. Ce dernier pourrait bien remplacer Google sur les Mac et les iPhones. Bien que Applebot ne soit pas encore totalement prêt, on a constaté une hausse importante des crawls réalisés par les robots d’Apple depuis quelques mois. Avec l’apparition d’un nouveau moteur de recherche, les annonceurs auront la possibilité de choisir entre les 2 géants d’internet, ce qui ne manquera probablement pas de modifier les conditions et les tarifs de la publicité en ligne. Il est néanmoins à souligner qu’il faut plusieurs années (20 ans pour Google) pour élaborer une technologie de recherche qui puisse répondre aux demandes des internautes.      

Alexa sait déduire les intentions de l'utilisateur - Agence Sharing

Alexa sait déduire les intentions de l’utilisateur

Alexa sait déduire les intentions de l’utilisateur 2000 1500 Sharing

L’assistant vocal d’Amazon a beaucoup progressé l’année dernière. Outre la refonte de son interface opérée au mois de juillet dernier, Alexa a aussi marqué les esprits en révélant sa capacité à s’exprimer avec émotions. Dernièrement, elle a encore fait un grand pas en avant : Alexa sait déduire les intentions de l’utilisateur, une avancée qui pourrait bien changer l’expérience client.

Comprendre l’objectif « latent » de l’utilisateur

Alexa humanise l’Intelligence Artificielle en s’exprimant avec émotion mais elle se perfectionne encore plus avec sa dernière mise à jour. D’après Amazon, son assistant vocal est aujourd’hui capable de comprendre quel est l’objectif latent de l’utilisateur d’après sa demande qui est le plus souvent implicite. D’après les explications d’Amazon, si un client demande combien de temps il faut pour infuser un thé, Alexa peut déduire que son objectif latent est de fixer un délai pour infuser une tasse de thé. Elle pourrait alors fixer un délai en répondant : « 5 minutes est un bon point de départ » et elle rajoutera : « Voulez-vous que je mette un minuteur pour cinq minutes ? » Grâce au deep learning, Alexa est capable de savoir s’il est opportun ou non de suggérer un objectif latent à l’utilisateur. Il étudie les précédentes interactions avec l’utilisateur ainsi que le contexte du dialogue en cours.

L’Intelligence Artificielle au service du marketing

Outre le fait de choisir s’il faut ou non faire des suggestions aux clients, Alexa utilise aussi ce qu’Amazon appelle le « bandit learning ». Il permet de déduire si ses suggestions ont été utiles ou non pour l’utilisateur. Alexa sera donc en mesure d’apporter des améliorations dans le futur afin d’offrir un service de plus en plus perfectionné aux clients. Avec un tel modèle, l’Intelligence Artificielle deviendra bientôt un outil de premier choix pour les digital marketers. Pour le moment, les marques se servent de l’analyse conversationnelle pour tenter de déceler les intentions de l’utilisateur et ce dans le but de devenir proactives. L’existence d’une IA comme celle d’Amazon leur facilitera bien la tâche.

La nouvelle capacité d’Alexa n’est pour l’instant disponible qu’en anglais et déployée aux Etats-Unis. Amazon n’a pas encore fait mention d’un déploiement à plus grande échelle.