Comment optimiser ses dépenses Google Ads

Comment optimiser ses dépenses Google Ads

Comment optimiser ses dépenses Google Ads 2000 1500 Sharing

Moyen efficace pour se retrouver en haut des résultats de recherche de Google, les annonces sponsorisées sont utilisées par la plupart des marques. En effet, si le SEO est  utile  pour avoir une position durable dans les pages de résultats de Google, le SEA ou  “Search Engine Advertising” est indispensable pour gagner rapidement en visibilité. Le recours aux annonces sponsorisées est recommandé pour mettre en avant des opérations de marketing  spécifiques comme le lancement d’un nouveau produit, les soldes, les déstockages, etc.

Pour réussir une telle campagne, toutefois, il ne suffit  pas de payer. Apparaître en première page ou encore mieux, en haut de la première page de Google n’est pas chose facile, même quand on paie pour cela. De plus, la campagne peut vite coûter plus chère que prévue si on ne maîtrise pas certaines techniques. Voici donc les fondamentaux qu’il faut savoir pour ne pas perdre de l’argent lors de vos campagnes Google Ads.

Google Ads : comment créer une annonce efficace ?

Google propose différents types d’annonces  mais il y a quelques critères principaux auxquels toutes les annonces doivent répondre pour être publiées à l’emplacement désiré. Pour avoir une chance d’apparaître en première page, votre annonce doit avoir un bon niveau de qualité, c’est-à-dire que :

  • elle est pertinente, autrement dit, elle doit contenir les mots-clés  qui correspondent aux requêtes des internautes. (Une étude de mots-clés doit donc avoir lieu au préalable, ils sont à la base de toute votre stratégie).

  • elle correspond au contenu de la page de destination  (la page de votre site où le visiteur va atterrir après avoir cliqué sur votre annonce).

  • elle obtient  un bon taux de clics de la part des visiteurs.  Pour cela, vous devez soigner le texte de votre annonce et utiliser des « Call-to-Action ».

Google AdWords vous propose également d’autres moyens d’améliorer votre annonce. En ayant  réalisé cette première partie, vous aurez déjà optimisé en grande partie votre campagne mais cela n’est pas suffisant pour atteindre vos objectifs. Il y a un autre facteur qu’il faut prendre en compte : le coût.

Combien coûte une publicité chez Google ?

Il y a presque autant de types de campagnes que de mode de paiement sur Google Ads. Le plus simple et le plus utilisé est le coût par clic ou CPC, c’est-à-dire que l’annonceur est facturé pour chaque clic que les visiteurs font sur son annonce. Néanmoins, il est également possible de payer par conversion, par acquisition et de plusieurs autres manières encore.

C’est l’annonceur qui décide de la somme qu’il veut payer pour sa campagne selon ses moyens, le produit ou service qu’il propose et l’objectif qu’il veut atteindre. Il n’est donc pas possible de définir un coût qui puisse servir de référence à tous. D’ailleurs, le budget quotidien alloué à une publicité est souvent modifié en cours de campagne et c’est l’une des premières actions à entreprendre afin d’optimiser les coûts publicitaires.

Avoir un meilleur ROI sans exploser son budget publicité

Il est normal de chercher à avoir un meilleur retour sur investissement après une campagne de publicité, quel que soit son type. Pour y parvenir avec votre campagne SEA, il y a certaines mesures à prendre. Il n’est effectivement pas suffisant de publier une annonce, il faut régulièrement la suivre afin de pouvoir réorienter sa stratégie et améliorer ses résultats.

Comme les annonces sont diffusées selon les mots-clés utilisés par les internautes, la première chose à faire est donc de surveiller ces termes de recherche. Google Ads les affiche dans un onglet dédié. Il faut exclure les termes sans pertinence ou redondants qui déclenchent l’affichage de votre annonce, mais qui n’induisent pas de clics. Inversement, il faut ajouter ceux qui apportent un réel trafic à votre campagne. Observez également  les coûts de chacun de vos mots-clés pertinents et ajustez-les par rapport à la performance et à l’enchère de la concurrence.

Outre les mots-clés, vous pouvez aussi revoir les points suivants :

  • votre calendrier de diffusion : publiez vos annonces aux moments où il y a le plus de trafic.

  • votre ciblage : en observant vos rapports, vous pourrez constater qu’une certaine catégorie de votre audience ne réagit pas à votre annonce : vous pouvez la supprimer ou réduire votre enchère sur elle.

  •  la gestion de votre budget quotidien : augmentez ou diminuez-le selon les résultats, vous pouvez aussi créer une autre campagne pour diversifier votre approche et partager le budget prévu entre 2, voire entre plusieurs campagnes.

  • vos enchères sur les divers supports : si par exemple, votre audience utilise plus les mobiles que les ordinateurs,  réduisez les enchères sur ce deuxième support.

Pour résumer, l’optimisation de vos coûts publicitaires doit donc se faire progressivement, en ajustant régulièrement les paramètres de vos campagnes jusqu’à ce que vous obteniez les résultats que vous escomptez. Même s’il est vrai que les enchères jouent un rôle important dans le classement des annonces, ce ne sont pas toujours les plus offrants qui sont placés en haut de la page. Vous pouvez tout-à-fait avoir un bon ROI en limitant votre budget et en vous servant des quelques conseils ci-dessus.

    Abonnez-vous à l'actu de la com digitale !

    Une fois par semaine, nous envoyons à nos abonnés une newsletter avec nos meilleurs articles sur la communication digitale, le social media, le design et l’innovation.