Freelance en marketing digital : comment se lancer ?

Freelance en marketing digital : comment se lancer ?

Freelance en marketing digital : comment se lancer ? 2000 1500 Sharing

Si le statut de freelance en fait rêver plus d’un, de nombreuses peurs subsistent. Ne plus avoir de revenus et se retrouver en situation de précarité, ne pas savoir gérer la partie administrative, ne pas trouver de clients, ne pas s’épanouir : ces craintes sont naturelles, pourtant il est seulement question de trouver les bons outils. Les besoins des entreprises en matière de marketing digital sont énormes, et il y a de très belles opportunités à saisir, d’autant plus que les entreprises sont nombreuses à faire appel à des freelances plutôt que des agences lorsqu’elles ont besoin de professionnels pour des missions ponctuelles.

Qu’avez-vous à apporter ?

Bien souvent, les diplômés d’écoles de webmarketing ou les personnes qui travaillent en marketing digital pour une entreprise sont de réels couteaux suisses : du graphisme au SEO en passant par le développement web et la gestion des réseaux sociaux, ils ont des notions dans à peu près tous les métiers et sous-métiers du marketing digital.
Dans le monde des freelances, c’est assez différent : les entreprises font plus facilement appel à un expert dans un domaine particulier, qui répond à un besoin précis. Choisissez donc le domaine dans lequel vous pouvez vous rendre expert. À titre d’exemple, si une entreprise recherche un freelance pour une mission de SEO, elle préfèrera certainement un freelance “expert SEO” plutôt qu’un “expert en marketing digital”, même si le niveau de compétences en SEO est le même chez les deux.

Préparez le terrain

Tout d’abord, il est important d’optimiser vos réseaux sociaux, puisqu’ils sont un canal de communication privilégié des freelances. Même si vous n’êtes pas community manager, vous devez montrer que vous connaissez sur le bout des doigts les codes des différents réseaux sociaux. Publiez du contenu, développez votre communauté, et partagez votre expérience : rendez-vous accessible et n’oubliez pas que votre profil peut être la première image qu’un prospect a de vous.

Un client est plus enclin à vous faire confiance s’il peut se projeter, c’est-à-dire se faire une idée de votre niveau de compétences et de ce que vous avez à lui offrir. Créez un portfolio, un site vitrine ou un blog sur lequel vous pouvez partager vos expériences, présenter vos compétences ou publier du contenu. Encore une fois, c’est un vecteur de confiance de la part de vos potentiels clients, et cela démontre que vous êtes un expert dans votre domaine.

La dernière formalité est évidemment de créer votre micro-entreprise. Si cela peut faire peur, le statut micro-entrepreneur (anciennement auto-entrepreneur) a justement été créé pour les entrepreneurs exerçant leur métier seuls. L’inscription se fait en quelques clics sur le site de l’URSSAF, et chaque démarche administrative est simplifiée : les charges sont calculées proportionnellement au chiffre d’affaire et les modalités d’accès sont très simples. Côté compatibilité, la seule obligation est de tenir un livre des recettes. Au delà de 5000€ de chiffre d’affaire, l’ouverture d’un compte bancaire dédié à l’activité est obligatoire.

Trouvez vos premiers clients

Maintenant que vous êtes officiellement freelance, il est temps de trouver vos premiers clients, et le premier outil pour cela est votre réseau. Qu’il s’agisse de votre réseau professionnel, personnel ou même familial, annoncez (via les réseaux sociaux par exemple) que vous débutez votre activité et présentez vos services. On a tous dans nos contacts quelqu’un qui connaît quelqu’un (…) qui pourrait avoir besoin de vos services, alors n’hésitez pas.

Plus ciblées, les plateformes de freelance peuvent vous apporter un gain de temps considérable : il suffit en général de se créer un profil pour voir les missions arriver. Certaines plateformes comme Malt sont spécialisées dans les métiers du marketing digital.
Les meilleurs plateformes freelance

Le démarchage est certainement la manière la moins agréable pour les freelances de trouver des clients, pourtant cela peut s’avérer assez utile en période creuse. Sur LinkedIn, il est possible de préparer des messages de présentation pré-enregistrés. Ajoutez de potentiels clients en contact (cinquante par jour au maximum), et faites vous connaître grâce à un message cordial qui présente très brièvement vos compétences et appelle le destinataire à interagir.

Enfin, adoptez une stratégie d’inbound marketing : laissez les clients venir à vous. Evidemment, cette technique est la plus longue et fastidieuse, mais certainement la plus valorisante. Soyez actif sur les réseaux sociaux, partagez du contenu pertinent, que vous avez créé ou tout simplement trouvé et qui représente votre activité. Être capable d’écrire des articles à haute valeur ajoutée sur votre métier est le meilleur moyen de démontrer que vous maîtrisez le sujet. Si vous avez choisi de créer un blog, pensez SEO : un bon référencement vous apportera du trafic et donc de potentiels clients, sans que vous n’ayiez à les démarcher vous-même.

Prêt à vous lancer en tant que freelance ?

Vous avez toutes les clés en main pour démarrer correctement votre activité. L’intérêt principal du freelance est la multitude de projets que l’on peut vous confier : en travaillant avec des clients différents et de secteurs variés, aucune journée ne ressemble à la suivante. Vous gagnez de l’expérience chaque jour et êtes rémunérés à la hauteur de votre engagement. Surtout, n’oubliez jamais que même si le freelance est un choix de vie, il n’a rien de définitif : vous pouvez revenir dans le monde de l’entreprise à tout moment.

    Abonnez-vous à l'actu de la com digitale !

    Une fois par semaine, nous envoyons à nos abonnés une newsletter avec nos meilleurs articles sur la communication digitale, le social media, le design et l’innovation.