Réseaux sociaux

Snapchat

Créer une campagne sur Snapchat en 3 clics ? C’est possible grâce à Instant Create

Créer une campagne sur Snapchat en 3 clics ? C’est possible grâce à Instant Create 2000 1500 Sharing

Snapchat a lancé cette semaine son outil “Instant Create”, un moyen simple pour les annonceurs de créer des publicités selon leurs objectifs, qu’il s’agisse d’augmenter le nombre de visites sur un site web, le nombre d’installations ou le nombre de visites sur une application.
Si l’outil de Advanced Create constitue un excellent moyen de créer plusieurs annonces à la fois, Instant Create constitue quant à lui un moyen extrêmement simplifié de créer une campagne ne comportant qu’une seule annonce.

step 1

© Snapchat

Comment créer une publicité avec Instant Create ?

La création d’une publicité avec cet outil ne compte que trois étapes : depuis la plateforme Ads Manager de Snapchat, l’annonceur choisit d’abord son objectif, puis rentre l’URL de son site web, il définit finalement le ciblage d’audience ainsi que son budget et le tour est joué.

Instant Create

© Snapchat

Instant Create

© Snapchat

Parmi les options proposées, la plus intéressante concerne l’objectif “augmenter le nombre de visites sur un site web”. Après avoir saisi l’URL du site en question, Instant Create en extrait alors directement les photos (évidemment, il est possible de télécharger et d’importer d’autres photos). La plateforme propose ensuite différentes options de personnalisation ainsi que les thèmes (templates) les plus populaires auprès des annonceurs. Finalement, Instant Create se charge de tout : aucune connaissance graphique ou technique n’est requise pour lancer une campagne.

 

Instant Create est disponible pour tous les annonceurs et a l’énorme avantage de réduire considérablement le temps et l’investissement créatif requis pour le lancement d’une campagne sur Snapchat. Grâce à cet outil, les marques peuvent désormais surfer, et cela de manière extrêmement simple, sur la tendance des annonces au format vertical, un format qui se démocratise sur de nombreuses plateformes, notamment Instagram.
Pour l’instant, la création instantanée ne prend en charge que les publicités sur Snapchat. Pour créer des campagnes avec d’autres formats d’annonce, le mode “Advanced Create” reste la meilleur option.

 

facebook

Facebook va à l’encontre de ses algorithmes pour protéger ses utilisateurs

Facebook va à l’encontre de ses algorithmes pour protéger ses utilisateurs 2000 1500 Sharing

Depuis des années, Facebook construit ses algorithmes de sorte à maximiser le taux de clic sur chaque publication. Grâce à cette stratégie, l’empire Facebook compte près de 2,7 milliards d’utilisateurs (Instagram, Messenger et les autres applications de Facebook comprises). Cependant, et pour la première fois depuis sa création, le réseau social souhaite aller à l’encontre de ce principe afin de combattre la diffusion de contenu inapproprié, et a annoncé mercredi une série de nouvelles fonctionnalités visant à réduire la propagation de contenus abusifs.

Limiter le clickbait

À l’origine, les pages peu visitées mais dont les articles connaissaient un engouement soudain étaient mises en avant par Facebook puisqu’elles généraient un taux de clic largement supérieur à la moyenne. Cependant, Henry Silverman, spécialiste des opérations chez Facebook, explique que les publications qui s’approchent des normes d’une communauté génèrent plus d’engagement. Les articles clickbait, c’est-à-dire proposant un contenu non pertinent mais générant un taux de clic très élevé grâce à des titres aguicheurs (et diffusant souvent des fake news), feront désormais l’objet d’une attention particulière. Néanmoins, Facebook ne compte pas les supprimer, seulement limiter leur visibilité.

Une attention particulière portée aux groupes

Il est fréquent que des groupes — politiques surtout — changent de nom pour se vanter par la suite d’avoir une large communauté, un comportement auquel Facebook compte bien remédier. Le réseau social a donc annoncé qu’à l’avenir les utilisateurs auront accès à plus d’informations sur les groupes qu’ils rejoignent, notamment sur l’historique des changements de nom. Par ailleurs, si les membres d’un groupe y partagent à plusieurs reprises des informations jugées abusives ou fausses par les modérateurs, Facebook réduira la portée du groupe dans son ensemble en réduisant le nombre d’utilisateurs auxquels le groupe est suggéré.

Des mise à jour sur l’ensemble du groupe Facebook

Ces mises à jour s’appliquent aussi aux autres applications du groupe Facebook, notamment Instagram et Messenger.
Sur Messenger, Facebook prévoit de développer un nouveau système de vérification des images ainsi que des fonctions de confidentialité. Par ailleurs, un badge “vérifié” aidera les utilisateurs à distinguer les vrais comptes des faux. S’ils rejoignent une conversation de groupe ou une conversation vidéo, les utilisateurs seront avertis si celles-ci incluent des personnes précédemment bloquées.
Sur Instagram, les moyens déployés pour lutter contre les images et hashtags malveillants seront décuplés : toute recherche par hashtag jugée “limite” (par exemple une recherche portant sur la drogue) aboutira à une page vierge dans l’onglet explore.

don

Instagram lance le sticker “don”

Instagram lance le sticker “don” 2000 1500 Sharing

Il y a quelques mois, Instagram lançait aux Etats-Unis son stocker “don”, permettant de faire des dons à des associations. Cette fonctionnalité est aujourd’hui disponible dans de nombreux autres pays, et notamment en France.

Le don est une valeur importante au sein de l’écosystème Facebook : il est en effet possible depuis quelques années d’organiser une collecte de dons pour des associations à l’occasion de son anniversaire sur Facebook. Pour déployer cette fonctionnalité sur d’autres plateformes, Facebook a misé sur la popularité du format story, utilisé par 500 millions d’utilisateurs chaque jour. Ainsi, les associations, les influenceurs mais aussi tous les autres utilisateurs peuvent lancer une campagne pour une association qui leur est chère.

Comment utiliser le sticker don ?

Comme les stickers musique ou gif, il suffit de créer une story pour pouvoir utiliser le sticker don. Choisissez une association grâce à la barre de recherche, personnalisez votre texte, placez le sticker et le tour est joué : vos abonnés ont 24 heures pour faire un don via votre story (si la story est placée dans les “stories à la une”, la collecte peut durer indéfiniment). Pour voir la somme récoltée, il suffit de faire glisser la story vers le haut. Par ailleurs, le réseau social précise que toutes les associations sont vérifiées, et que l’intégralité de l’argent collecté leur revient.

don 1
don 2
don 3

Comment faire un don ?

Si vous voyez apparaître le sticker don dans la story d’un contact et que vous souhaitez participer à la collecte, la démarche à suivre est tout aussi simple. En cliquant sur “faire un don”, vous pouvez choisir un montant entre 2€ et 2 225€, puis vous êtes redirigés en dehors de l’application pour effectuer le paiement. Il vous sera alors demandé vos coordonnées ainsi que vos numéros de carte bancaire. Le paiement est opéré par Facebook Payments International.

David Guetta, Angèle ou encore Iris Mittenaere se sont déjà emparés de ce sticker don. Des associations telles que WWF UK n’ont, elles aussi, pas hésité à faire appel à des influenceurs pour promouvoir cette nouvelle fonctionnalité. Et vous ?

Instagram

Les prochaines fonctionnalités d’Instagram en avant-première

Les prochaines fonctionnalités d’Instagram en avant-première 2000 1500 Sharing

La développeuse Jane Wong, connue pour fouiller dans les codes de nos applications préférées et y trouver de nouvelles fonctionnalités en phase de test, a récemment découvert qu’Instagram développait de nouvelles fonctionnalités qui seront certainement lancées dans les prochains jours. Il s’agit surtout de fonctionnalités pour les stories utilisant la réalité augmentée.

Un filtre de type fond vert

Instagram développerait un filtre de type fond vert, semblable à l’application Photo Booth sur MacOS/iOS. Nommé « Background », ce filtre remplace le fond des photos de la bibliothèque de l’utilisateur grâce à la réalité augmentée. Ce filtre ne se limite pour l’instant qu’aux photos, mais le résultat semble plutôt réaliste d’après les captures d’écran de Jane Wong.

Des stickers en réalité augmentée

Après différents stickers, comme les stickers « musique », « sondages » ou « gif », Instagram compte ajouter des stickers en réalité augmentée. Leur fonctionnement semble assez similaire de celui du sticker musique : si vous faites une story avec un effet en réalité augmentée, Instagram propose un sticker pour cet effet.

Une section « stories about you »

Jusqu’à présent, les stories dans lesquelles un utilisateur était identifié apparaissaient dans ses messages privés. Une nouvelle fonctionnalité actuellement testée par Instagram ajouterait une section « stories about you » dans les notifications. A priori, cette section s’adresserait plutôt aux influenceurs et aux marques, bien qu’elle soit accessible à tous.

Une limite d’âge

La limite d’âge pour utiliser Instagram est normalement fixée à 13 ans. Néanmoins, beaucoup d’utilisateurs sont bien plus jeunes, pour la simple et bonne raison qu’Instagram ne demande pas l’âge d’un utilisateur lorsqu’il crée son compte. Jane Wong a découvert dans les codes de l’application que cela allait certainement changer : Instagram compte demander la date de naissance de ses nouveaux utilisateurs afin de déterminer s’ils sont assez âgés pour utiliser le réseau social.

Un nouveau design pour les recherches récentes

Alors que les recherches récentes s’affichent en une seule et même liste (d’abord les suggestions, puis les recherches récentes), Instagram compte modifier cet affichage et les présenter sous forme d’onglets, comme le montre la capture d’écran postée par Jane Wong sur son compte Twitter.

achat de followers

L’achat de followers, bonne ou mauvaise idée ?

L’achat de followers, bonne ou mauvaise idée ? 2000 1500 Sharing

Le nombre de fans sur les réseaux sociaux est une réelle publicité pour les nouveaux visiteurs : plus il est élevé, plus la volonté des nouveaux visiteurs de suivre le compte à leur tour est grand. Finalement, un nombre d’abonnés élevé donne une image professionnelle, authentique et de confiance. De nombreuses entreprises telles que Buyfollowers, ont saisi cette opportunité, proposant d’augmenter le nombre d’abonnés, de likes, de vues ou de commentaires d’un profil ou d’une publication en un clic. Bien que ce phénomène soit particulièrement présent sur Instagram, il touche aussi tous les autres réseaux sociaux.

Les faux followers pour les faux influenceurs

Il faut beaucoup de temps, de travail et de créativité pour développer une communauté conséquente sur les réseaux sociaux. Plus un compte Instagram a d’abonnés, plus il est susceptible d’attirer les marques pour de potentiels partenariats, et c’est certainement la motivation principale des utilisateurs qui achètent des followers. Cependant, les followers achetés sont pour la plupart totalement inactifs : ils n’interagissent pas et ne sont pas engagés. Une publication peut donc ne générer aucune visibilité, même si le compte possède des milliers de followers. Ce phénomène de “faux influenceurs” est un fléau pour les marques, puisqu’il représente 11% des sommes investies dans le marketing d’influence.

Par ailleurs, les entreprises qui se lancent sur les réseaux sociaux ont tendance à penser qu’il faut commencer avec beaucoup d’abonnés pour paraître crédible, et donc que l’achat de followers peut être une alternative intéressante. Cependant, nombre d’abonnés élevé ne donne de la crédibilité que dans la mesure où ces abonnés sont engagés. Là encore, des profils “zombies” ne font que détériorer la crédibilité d’une marque, surtout lorsqu’elle débute sur les réseaux sociaux.

L’achat de followers, bonne ou mauvaise idée ?

L’e-réputation est une préoccupation pour beaucoup, mais il est clair que l’achat de followers ne fait que la démolir. Si un nombre d’abonnés conséquent peut flatter l’égo, le retour sur investissement est faible voire inexistant. D’ailleurs, ce comportement est très mal perçu par les algorithmes des réseaux sociaux, qui suppriment automatiquement les comptes inactifs. Une communauté engagée sur les réseaux sociaux ne s’achète pas, néanmoins, il existe de nombreux moyen de gagner en visibilité sans perdre en crédibilité, notamment les publicités.

facebook

4 fonctionnalités méconnues de Facebook pour booster vos leads

4 fonctionnalités méconnues de Facebook pour booster vos leads 2000 1500 Sharing

La majorité des entreprises possèdent une page Facebook. Pourtant, nombreuses sont celles qui ne voient en Facebook qu’un outil pour partager quelques photos et statuts. Aujourd’hui, le réseau social propose de nombreuses fonctionnalités additionnelles permettant d’attirer des leads.

Et si on vous disait qu’il est possible de gagner en visibilité et booster ses ventes grâce à Facebook sans même investir dans la publicité ?

Les réponses automatiques

Facebook Messenger est une fonctionnalité intéressante à intégrer dans une stratégie marketing puisqu’elle permet une proximité avec la communauté, à condition bien évidemment d’y être attentif. Il n’y a rien de pire pour un internaute que de ne pas recevoir de réponse à sa requête. D’ailleurs, lorsqu’ils se rendent sur une page, les utilisateurs peuvent voir le temps de réponse moyen ainsi que le taux moyen de réponse de cette page. Facebook attribue un badge “très réactif aux messages” aux pages présentant de bons résultats.
Pour les optimiser, rien de tel qu’une réponse automatique : chaque personne qui rentre en contact via Messenger avec une page reçoit instantanément une réponse, lui expliquant par exemple que l’entreprise n’est pas disponible pour le moment mais qu’elle répondra à la requête dans les meilleurs délais.
Pour activer cette fonctionnalité, il faut d’abord s’assurer que la case qui autorise les visiteurs à envoyer des messages privés est cochée dans les paramètres de la page (Paramètre > Général).
Ensuite, dans l’onglet “messagerie” des paramètres, puis dans “assistant de réponse”, et enfin dans “accéder aux réponses automatiques”, il suffit de cocher “réponse automatique” puis de configurer une réponse.

Découper les vidéos Facebook Live pour la rediffusion

Lors d’un Facebook Live, il faut un certain temps avant d’avoir beaucoup de spectateurs, et les premières secondes (voire minutes) sont souvent chaotiques. Heureusement — et c’est une toute nouvelle fonctionnalité — il est possible de rogner la vidéo après sa diffusion pour améliorer l’expérience des futurs spectateurs. Pour cela, il suffit de se rendre dans “modifier la publication” puis “découpage vidéo”. Le résultat alors obtenu est plus attrayant puisqu’il y a de nombreux spectateurs dès les premières secondes.

Ajouter un widget “Messenger” sur un site web

Un Live Chat sur un site web est en général assez apprécié puisqu’ils permet aux utilisateurs d’obtenir une réponse personnalisée en quelques secondes. Cependant, les chatbots et autres assistants virtuels sont difficiles à mettre en place, et surtout payants. Heureusement, Facebook propose d’intégrer une fenêtre de Live Chat reliée à Messenger au code d’un site web, et cela de manière extrêmement simple et bien sûr gratuite. Dans les paramètres, dans l’onglet “plateforme Messenger”, puis dans “Plugin de discussion client”, et après quelques configurations et personnalisations, Facebook génère un code HTML à intégrer directement sur le site web.

Activer la prise de rendez-vous directement depuis Facebook

Comme Instagram, Facebook propose d’afficher des boutons d’appel à l’action personnalisés sur les pages professionnelles, et notamment le bouton “réserver”. Deux options de redirection s’offrent alors : l’une sur un site web et l’autre directement sur Facebook. En choisissant “Rendez-vous sur Facebook”, plusieurs options de configuration sont disponibles, par exemple la possibilité de confirmer ou non les rendez-vous, ou de les synchroniser avec un calendrier Google.

instagram insights

Instagram lance les comptes “créateur”

Instagram lance les comptes “créateur” 2000 1500 Sharing

Force est d’admettre que la manière d’utiliser Instagram a bien changé depuis sa création : les influenceurs y ont migré, délaissant alors Facebook et Youtube. Après la possibilité de créer un compte professionnel sur Instagram et face au nombre croissant d’influenceurs, le réseau social propose depuis quelques jours un troisième type de compte : le compte créateur.

Une fonctionnalitée spécialement conçue pour les influenceurs

Si les comptes professionnels s’adressent plutôt aux détaillants, aux entreprises locales, aux organisations et aux prestataires de services, Instagram décrit les comptes créateurs comme adaptés aux personnalités publiques, aux producteurs de contenu, aux artistes et aux influenceurs.

instagram créateur

Une nouvelle messagerie

Avec le compte créateur, la boîte de réception comporte deux onglets, l’onglet principal et l’onglet général, qui permettent une séparation nette entre les amis proches, les entreprises et les fans. Cela inclut notamment la possibilité de déplacer des messages entre les dossiers.

Des statistiques plus précises

L’onglet statistiques d’un compte créateur est assez semblable à celui d’un compte professionnel. L’utilisateur a accès à des informations telles que le sexe, la tranche d’âge et la localisation de ses abonnés, les publications et stories que le public voit et lesquelles l’intéressent le plus. Le compte créateur fournit cependant des informations supplémentaires et plus précises, comme une analyse graphique du nombre d’abonnés gagnés et perdus jour après jour par exemple.

Des changements du côté des coordonnées et étiquettes de catégorie

Alors que sur les comptes professionnels, l’appellation la plus proche du métier d’influenceur était “personnalité publique”, les catégories sont bien plus nombreuses et précises avec un compte créateur : on y trouve entre autres les catégories “blogueur”, “webdesigner”, “conférencier”, “DJ”, “gamer” ou encore “mannequin”. Les coordonnées et étiquettes de catégorie peuvent par ailleurs être activées ou désactivées. Autrement dit, les coordonnées d’un influenceur n’apparaissent plus forcément sur son compte, une option que n’offrent pas les comptes professionnels.

Passer à un compte Instagram créateur : le mode d’emploi

Les comptes créateur sont accessibles à tous, peu importe le nombre d’abonnés. Pour passer d’un compte personnel à un compte créateur, il suffit de se rendre dans les paramètres d’Instagram puis dans l’onglet “compte”. Il est ensuite proposé de passer à un compte professionnel ou à un compte créateur. Il n’est pas obligatoire d’y lier une page facebook, et cette fonctionnalité est bien évidemment gratuite.

twitter

Twitter fait peau neuve avec une mise à jour de sa version desktop

Twitter fait peau neuve avec une mise à jour de sa version desktop 2000 1500 Sharing

Ce lundi 15 Juillet, Twitter a officiellement présenté le nouveau design de sa version desktop (sur ordinateur), la plus grosse mise à jour du réseau social depuis sa création. Cette mise à jour rend l’expérience utilisateur beaucoup plus agréable, avec un chargement rapide et une navigation fluide.

Un design en trois colonnes

Désormais, l’interface est divisée en trois colonnes. La barre de navigation s’affiche sur la gauche, et l’onglet “Explorer”, autrefois uniquement disponible sur l’application mobile, y est ajouté. Il permet de voir les informations locales, des vidéos en direct ou encore les tendances du moment.
L’onglet “signets” a lui aussi fait son apparition dans le menu. Alors qu’avant, il fallait liker un tweet pour le sauvegarder, il est maintenant possible d’enregistrer des tweets sans les liker grâce à cette fonctionnalité.
La messagerie fait, elle aussi, peau neuve avec un design plus clair : toutes les conversations apparaissent au même endroit.

La partie centrale, quant à elle, reste inchangée : il s’agit du fil d’actualité. Enfin, la troisième colonne présente les tendances, les “TT” (pour “Trending Topics”, c’est-à-dire les hashtags et mot-clés les plus utilisés).

Une interface personnalisable

Fortement inspirée de la version mobile, cette nouvelle version se veut totalement responsive, c’est-à-dire qu’elle s’adapte à la dimension de la fenêtre de navigation.

Dans l’onglet “Plus” de la barre de navigation, l’option “Affichage” permet la personnalisation de l’interface, du choix de la couleur d’arrière plan à la couleur et à la taille de la police. D’ailleurs, il est possible de passer en “dark mode” (mode sombre), c’est à dire de choisir une couleur d’arrière plan bleue marine ou noire, moins agressive pour les yeux que le blanc.

personnalisation twitter

Le mode multi-comptes enfin disponible sur desktop

Alors qu’il fallait à l’origine se déconnecter puis se reconnecter pour passer d’un compte à l’autre ou utiliser des outils tiers, il est désormais possible d’enregistrer jusqu’à cinq comptes et jongler plus simplement de l’un à l’autre.

Instagram like

Instagram prévoit de faire disparaître les likes

Instagram prévoit de faire disparaître les likes 2000 1500 Sharing

La pression sociale qui pèse sur Instagram est aujourd’hui indéniable. Une étude montre que l’utilisation des réseaux sociaux augmente les symptômes de dépression, et que les adolescents ont une faible estime d’eux à force de se comparer aux autres en permanence, notamment sur Instagram. Finalement, le nombre de likes que génère une photo suscite plus d’envie que la photo en elle même, un phénomène auquel le réseau social compte bien remédier.
En avril dernier, Jane Wong découvrait qu’Instagram prévoyait une nouvelle version dans laquelle le nombre de likes sur chaque publication serait masqué.

Une fonctionnalité actuellement en phase de test

Déjà testée au Canada, Instagram teste actuellement cette nouvelle version en Australie, en Nouvelle Zélande, au Brésil, au Canada, en Irlande, en Italie et au Japon.

Son objectif est de retrouver la fonction première d’Instagram, à savoir le partage spontané de contenu dans une ambiance conviviale, et non une ambiance compétitive où la course au like est la seule préoccupation. Avec cette mise à jour, chaque utilisateur peut voir qui aime son contenu, mais n’a pas accès au nombre de likes des autres utilisateurs.

Les stories Instagram génèrent moins de pression sociale et les utilisateurs partagent bien plus facilement un moment en story que dans une publication basique. Or, le nombre de vues d’une story n’est visible que par l’auteur. Le nombre de likes est une source de complexe et restreint à publier, et, suivant cette logique, le fait de masquer le nombre de likes sur les publications pourrait inciter ses utilisateurs à diversifier leur contenu comme ils le font en story.

 

« Nous souhaitons qu’Instagram soit un lieu où les gens se sentent à l’aise pour s’exprimer et non une compétition. »

Tara Hopkins, l’une des responsables d’Instagram Europe

 

Si le nombre de likes est masqué pour l’utilisateur, il garde cependant son importance quant à l’algorithme d’Instagram, pour déterminer le succès d’une campagne professionnelle par exemple. Pour l’instant, il est impossible de déterminer si Instagram passera un jour le cap en supprimant ce fameux compteur de likes. Une chose est sûre cependant : le réseau social compte bien mettre fin à la pression sociale.

feed instagram

Comment avoir un beau feed Instagram ?

Comment avoir un beau feed Instagram ? 2000 1500 Sharing

Avec plus d’un milliard d’utilisateurs actifs chaque mois, Instagram s’impose aujourd’hui comme un réseau social incontournable. Le feed Instagram, c’est-à-dire l’ensemble de la galerie d’images d’un compte, est devenu presque aussi important que le contenu en lui même : véritable vitrine de l’univers d’un utilisateur, il lui permet de toujours plus se démarquer. Pour une marque, le feed est, après le nombre d’abonnés et le taux d’engagement, un élément déterminant dans le choix d’un influenceur, puisqu’il permet de savoir si l’univers de l’instagrammeur correspond à la charte graphique de la marque en un coup d’oeil.

L’engagement sur Instagram est 58% plus élevé que sur Facebook, et ce serait dommage de ne pas profiter du pouvoir du réseau social. Avoir un joli feed n’est pas réservé aux influenceurs aux millions d’abonnés ou aux professionnels. Voici donc nos astuces pour, vous aussi, vous démarquer avec votre feed.

Définir une ligne éditoriale

Définir une ligne éditoriale, c’est avant tout définir une identité pour son compte Instagram. La beauté d’un feed réside en sa cohérence, tant dans la gamme de couleur que dans le type de publications.

@vincent_trabucco
@arnopartissimo

Choisir ses couleurs

Le site web My Insta Palette permet d’analyser son compte Instagram pour voir quelles sont couleurs récurrentes, et peut être une piste de réflexion dans le choix d’une gamme de couleurs pour le futur feed. En général, une à deux dominantes de couleurs suffisent.
Les tons clairs et les feeds épurés suggèrent un ressenti positif, tandis que les tons foncés et les et décors trop variés alourdissent un feed. Parmi les dominantes généralement choisies, on retrouve des tons blancs et crème, du bleu ciel ou encore des couleurs chaudes telles que le rose ou le orange.

Retoucher ses photos

Pour obtenir des photos dont les couleurs sont similaires, l’étape retouche est inévitable, et pour cela, nul besoin d’être un professionnel.

La célèbre application Vsco propose un large choix de filtres, tous personnalisables.
Par ailleurs, Adobe propose une version mobile du logiciel Lightroom, permettant notamment de modifier la lumière et les couleurs d’une photo.
Les plus courageux cherchent eux mêmes la combinaison parfaite de réglages pour obtenir un résultat optimal, tandis que les plus pressés peuvent trouver des “presets” en ligne, qu’il s’agisse de Vsco ou Lightroom. Évidemment, un filtre créé sur l’une de ces deux applications n’est pas forcément adapté à chaque photo. Parfois, de petits ajustements sont nécessaires pour s’intégrer correctement dans la dynamique globale du feed.

Pour une retouche en détail ou une retouche de portrait, l’application Facetune est certainement la meilleure du marché. La version gratuite propose de nombreuses possibilités de retouches dont le rendu est naturel.

Organiser le feed

Pour se concentrer sur l’aspect visuel de son feed, il faut malheureusement mettre de côté la spontanéité. Le feed est finalement une sorte de puzzle, dans lequel chaque publication trouve parfaitement sa place au milieu des autres. Pour prévisualiser son feed et l’organiser, il existe de nombreuses applications gratuites telles que Unum.

Trouver le meilleur spot

L’application Spotr, totalement gratuite, propose une large selection des meilleurs endroits à photographier, par catégorie et selon la localisation de l’utilisateur.

Spotr

    Abonnez-vous à l'actu de la com digitale !

    Une fois par semaine, nous envoyons à nos abonnés une newsletter avec nos meilleurs articles sur la communication digitale, le social media, le design et l’innovation.