Réseaux sociaux

La propriété intellectuelle sur les réseaux sociaux

La propriété intellectuelle sur les réseaux sociaux 2000 1333 Sharing

Les réseaux sociaux sont sollicités pour de nombreuses raisons. Professionnellement, on les utilise pour gérer une communauté, gagner en visibilité, ou assurer son image de marque. Mais plus généralement, ils sont là pour partager notre quotidien, en commençant par la publication de nombreuses photos et vidéos. Mais qu’en est-il de la propriété intellectuelle sur les réseaux sociaux ? Afin d’éviter tout problème, voici quelques informations qui auraient pu vous échapper !

Publier une photo prise dans la rue avec des passants, c’est légal ?

C’est là qu’on trouve le plus de confusion :

  • si les personnes se trouvent dans l’espace public, il n’y aucun souci, c’est légal.
  • si les personnes exercent leur métier (discours d’un homme politique, un prêtre dans une église pendant un mariage, etc.), pas de souci non plus.
  • par contre, si vous ciblez précisément quelqu’un qui n’exerce pas ses fonctions publiques (cette personne fait ses courses par exemple), là se pose un problème ! C’est subtil, mais il faut faire attention…

Instagram a modifié ses termes et conditions des photos publiées, pouvant les utiliser dans un but publicitaire. Que faire pour faire valoir son droit d’auteur ?

Il faut tenir compte de la politique actuelle d’Instagram. Lorsque vous créez un compte, vous acceptez de céder vos droits d’auteur relatifs à vos publications. Cela peut leur permettre de les utiliser dans un but non commercial. Par contre, si Instagram les utilise pour un quelconque commerce (parution dans des magazines, sur des produits), vous êtes en droit de réclamer un dédommagement financier.

Votre vidéo postée sur YouTube a été republiée sur un autre compte qui n’en est pas l’auteur. Comment intervenir ?

Vous devriez déposer son contenu à l’Institut National de la Propriété Industrielle où vous recevrez une preuve juridique que vous êtes bien l’auteur initial du contenu original. Attention, si vous souhaitez le faire à l’étranger, renseignez-vous en amont car la législation sur les droits d’auteur diffèrent d’un pays à l’autre.

Sur une vidéo filmée en espace public, on entend en fond sonore une musique connue. Si l’auteur réagit, que faire ?

La violation du droit d’auteur est complètement présente. Même s’il s’agit uniquement d’un fragment du morceau, il ne vous appartient pas. L’auteur est tout à fait dans son droit de vous demander expressément de supprimer le son de votre vidéo, voire la vidéo entière. Il peut aussi vous demander de payer une certaine somme d’argent. Mais généralement la première solution est appliquée.
Vous voilà maintenant prêts pour publier des contenus en toute légalité ! 😉

Snapchat Memories : le mode d’emploi

Snapchat Memories : le mode d’emploi 1000 667 Sharing

Lorsque Memories a fait son apparition sur Snapchat, beaucoup de ses utilisateurs se sont demandés comment ils allaient pouvoir enregistrer de nouveau leurs snaps dans leur smartphone. Et bien voici les astuces Memories pour ceux qui ne les connaissent pas. Et pour les autres ça vous fera une petite révision 🙂

1. Où se trouve Memories dans Snapchat ?

Cette fonctionnalité ne se cache pas bien loin. Il vous suffit de vous rendre sur l’écran principal de l’application (appareil photo) et de faire un swipe vers le haut ou d’appuyer sur le petit cercle en dessous du bouton de l’appareil photo.
Et hop, d’un coup de baguette magique vous aurez accès aux snaps que vous avez sauvegardés au préalable, notamment aux stories et à la galerie photo de votre smartphone.

2. Mais comment sauvegarder des snaps dans Memories ?

C’est très simple ! Appuyez sur la petite flèche en bas à gauche de l’écran et c’est dans la boîte ! Pour enregistrer vos vidéos, vos photos ou vos stories vous pouvez également sauvegarder ces snaps dans Memories en cochant la case située tout en haut de votre liste d’ami lors de l’envoi.

3. Sauvegarder ses snaps en souvenir dans la galerie photo

Depuis l’arrivée de Memories, on pensait ne plus pouvoir enregistrer nos snaps dans notre smartphone. Mais bien sûr que si ! Cette fonctionnalité est toujours d’actualité mais présentée sous différentes options.
Donc pour enregistrer vos snaps (photo ou vidéo) et vos stories dans votre galerie photo direction : options → Memories → puis faites le choix entre plusieurs types d’enregistrements :

  • Memories (par défaut)
  • Memories et Pellicule : c’est la meilleure option 😉

ou sinon seulement dans la pellicule, comme avant !

4. Envoyer un snap plus tard

Grâce à Memories, vous pouvez créer des brouillons sur l’application en les enregistrant sans les envoyer. Et lorsque que le moment est venu de l’envoyer, récupérez le dans Memories, appuyez sur le snap quelques secondes, vous pourrez ainsi le modifier (ajout de filtre, de texte …) et hop le tour est joué !
D’autre part, il vous sera possible de créer une story à partir du snap (sauvegardé dans Memories) ou d’une photo issue de la pellicule de votre téléphone et vous aurez aussi la possibilité de le partager sur Facebook, Messenger, Twitter, WhatsApp …

5. Transformer une photo de votre téléphone en snap

Avec Memories vous pouvez désormais envoyer des photos de votre galerie photo en snapchat ! Pour cela, il suffit de vous rendre dans Memories et de sélectionner l’onglet “Pellicule”. Vous aurez donc accès à toutes vos photos que vous pourrez transformer en snap !

6. Partager une story avec vos anciens snaps

C’est très simple, rendez-vous dans Memories, sélectionnez votre snap ou photo et au moment de l’envoi choisissez “My Story”. Ce n’est pas tout, vous pouvez également faire une compile de snaps en Story en les sélectionnant grâce au bouton (encoche cerclée) situé en haut à droite de votre écran.

7. Sauvegarder vos snaps en mode privé avec My Eyes Only

Avec Memories, vous pouvez envoyer ou simplement montrer d’anciens snaps à vos amis. Mais le hic c’est que vous avez des photos compromettantes, et bien désormais il vous est possible de les sauvegarder en mode privé ! Seuls vos yeux verront ces snaps !
Mais comment faire ?
Rendez-vous dans Memories, appuyez longtemps sur un snap, le menu s’affiche et choisissez de le déplacer dans “My Eyes Only”. Et si c’est la première fois que vous faites cette manip, Snapchat vous demandera de créer un code secret, qu’il ne faudra surtout pas oublier car aucun moyen de le récupérer ! Vous aurez beau faire des demandes, impossible de retrouver votre code ou de le réinitialiser. Il ne vous reste plus qu’à faire une antisèche ! 😉


Et pour accéder à vos snaps cachés, direction Memories et choisissez “My Eyes Only” parmis les trois choix suivant :

  • Snaps
  • Pellicule
  • My Eyes Only

Autre astuce ! Pour ceux qui tiennent vraiment à leur vie privée, vous pouvez enregistrer tous vos snaps dans My Eyes Only. Alors direction les paramètres de l’application afin d’opter pour la sauvegarde automatique.

8. Retrouver vos anciens snaps dans Memories

Memories a son moteur de recherche de snap ! Appuyez sur la loupe dans Memories (en haut à droite), et vous aurez accès à tous vos snaps mais cette fois-ci classés ! (Selfies, vidéos, paysages, …) Pratique non ? 🙂

Choisir le bon réseau social pour son entreprise

Choisir le bon réseau social pour son entreprise 2000 1500 Sharing

Il est temps de faire un choix !

De nombreux réseaux sociaux sont à votre portée. Créer une page sur Facebook ou un compte sur Twitter est certes aussi simple que réserver un billet de train sur voyagesncf.com (peut-être plus simple encore), mais une fois créés, que faire de ces pages, de ces boards, de ces comptes de réseaux sociaux ?

Voici un petit guide des 4 principaux réseaux à utiliser pour votre marque. Pourquoi et comment…

Facebook, le plus grand réseau social mondial

Facebook est de loin le plus grand réseau social mondial. Plus d’un milliard et demi d’utilisateurs s’y retrouvent, de tous âges et de toutes catégories socioprofessionnelles.

Créer une page sur Facebook est donc primordial. Elle vous permettra d’établir un lien de proximité avec vos clients.

Vous pouvez y adopter un ton plus émotionnel que sur vos supports de communication traditionnels, tout en conservant une approche professionnelle et factuelle. Parlez-y de qui vous êtes et de ce que vous faites. Les valeurs de votre entreprise y sont aussi importantes que vos relevés de comptes pour votre expert comptable.

Créer une page Facebook ne vous coûte rien. Juste un peu de temps. Vous y partagerez du contenu de façon plus conviviale et variée que sur vos autres supports de communication, tels que des vidéos, des photos, des articles, des offres spéciales ou encore des concours dans le but de créer une interaction avec vos clients.

La page Facebook France de Puressentiel, gérée par Sharing
La page Facebook France de Puressentiel, gérée par Sharing

Mais Facebook ne s’arrête pas à un simple espace de partage. C’est aussi un très puissant outil de conversion. Dès l’inscription, vous pourrez bénéficier d’un programme de publicité (cette fois-ci payant) ciblant votre audience et poussant votre contenu dans l’optique de promouvoir votre entreprise, votre marque ainsi que vos produits.

Cette publicité n’atteindra pas que les utilisateurs de Facebook mais également les visiteurs de ses sites partenaires.

D’autre part, Facebook met à votre disposition des outils statistiques permettant de suivre vos pages et vos publicités pour évaluer l’efficacité de votre contenu. Un excellent moyen de promouvoir vos actions de communication à moindre frais.

En conclusion, c’est un réseau social facile d’utilisation mais qui nécessite d’être organisé. Un planning de publication est nécessaire pour être cohérent. Il ne suffit pas d’un post par mois pour susciter l’attention de votre communauté mais un minimum de 2 posts par semaine afin que vos fans viennent spontanément visiter votre page.

Les consommateurs utilisant de plus en plus Facebook pour se renseigner sur une marque ou sur des produits, il est donc devenu indispensable d’y être présent et actif. Mais alimenter de manière régulière et pertinente une page Facebook d’entreprise prend du temps et nécessite au minimum 2 profils pour bien fonctionner : un community manager et un graphiste. Et bien souvent, le recours à une agence spécialisée dans les réseaux sociaux, comme Sharing, s’avèrera plus pertinente dans les choix stratégiques d’une entreprise. En effet, les coûts de déploiement y sont bien moindres, puisque une agence est capable de mutualiser ses équipes, tout en apportant aux marques une expertise solide et variée.

Par exemple, nous avons permis à Puressentiel de construire la plus grande communauté sur l’aromathérapie au monde, en faisant passer leur page Facebook de 30 000 à près de 700 000 fans en moins de 2 ans, tout en atteignant des taux d’interaction largement supérieurs à la moyenne. Une telle croissance ne s’est pas faite par hasard. Une équipe complète a du être mise en place : des community manager dans 5 pays (France, Italie, Belgique, Grande-Bretagne et Canada), des graphistes, une illustratrice, un responsable projet, un chargé de clientèle, sans compter toutes les personnes intervenant ponctuellement selon les besoins.

Pour résumer : créer une page Facebook est simple et gratuit. Mais si vous souhaitez en tirer profit, la rendre efficace pour votre business, vous devrez lui consacrer une partie de votre budget de communication.

Instagram, le réseau social visuel

Rattachée à Facebook depuis 2012, cette application mobile (gratuite) regroupe aujourd’hui plus de 400 millions d’utilisateurs. Elle permet de prendre des photos ou des vidéos pouvant être améliorées par de nombreux filtres. Les usagers peuvent donc créer des contenus de marque d’une qualité supérieure grâce aux filtres et aux formats carrés que propose l’application.

Cependant toutes les entreprises ne peuvent pas utiliser ce réseau social.

Pourquoi ?

Instagram est un réseau social visuel, il ne peut donc correspondre à toutes les marques. Il sera plus profitable pour une marque de mode, d’alimentation, d’architecture & design, d’automobile ou de tourisme du fait de leur forte capacité à transmettre un contenu émotionnel grâce à la puissance des images. Par exemple, une entreprise du secteur bancaire ne verra pas vraiment d’intérêt à l’utiliser.

D’autre part, Instagram regroupe un grand nombre d’influenceurs. Établir des relations avec eux vous ferra bénéficier de leur notoriété. Proposez-leur par exemple d’essayer vos produits pour qu’ils en parlent sur leur propre compte.

Tony Parker sur le compte Instagram de Puressentiel
Tony Parker sur le compte Instagram de Puressentiel

Aussi, tout comme Facebook, Instagram met à votre disposition un programme publicitaire (payant) et des outils statistiques pour la bonne gestion de votre compte.

En conclusion, c’est un réseau social qui peut avoir de l’impact sur les ventes si votre marque et vos produits génèrent de l’envie chez les consommateurs. Pour cela, il est important de posséder une forte identité et image de marque alliant qualité et créativité pour sensibiliser les consommateurs à un futur acte d’achat.

Twitter, le réseau social de l’information en temps réel

Ce réseau social est particulièrement concentré sur l’information en temps réel avec un flux de publication n’excédant pas les 140 caractères. Devenu un média et une source d’information, il  regroupe environ 320 millions d’utilisateurs. Il est particulièrement adapté pour établir une relation directe entre le consommateur et les marques. C’est également un très bon outil pour faire de la veille en temps réel. Vous pourrez donc accéder à de multiples informations, à trier bien sûr, pour distinguer le sujet le plus pertinent pour votre marque. Cependant il demande beaucoup de réactivité. Attention donc à ne pas décevoir vos followers si vous ne répondez pas rapidement à leurs messages !

Le compte Twitter France de Puressentiel, géré par Sharing
Le compte Twitter France de Puressentiel, géré par Sharing

Comme sur les autres réseaux sociaux, il vous est possible de faire de la publicité. Celle-ci permettra de cibler intelligemment les utilisateurs en fonction de leurs centres d’intérêts et de leurs caractéristiques sociales ou démographiques. Bien évidemment des outils statistiques sont mis à votre disposition pour analyser les retombées de vos différentes actions.

En conclusion, Twitter est adapté pour les entreprises ayant du contenu à partager, des expertises à démontrer ou des solutions à faire connaître. Stratégiquement, il vous permettra de toucher un vaste public pour développer votre réseau et d’acquérir un maximum d’informations (même surveiller vos concurrents !).

Linkedin, le réseau social professionnel

Leader mondial des réseaux sociaux professionnels, il permet à ses plus de 97 millions d’utilisateurs de montrer leurs compétences ainsi que leurs parcours professionnels à travers la création d’un profil Linkedin.

Pour les entreprises, il est possible de créer une page permettant de décrire votre société ou votre marque. C’est plus qu’une carte d’identité de votre entreprise, c’est son livret de famille.

Définissez-vous comme l’expert dans votre secteur, montrer votre culture d’entreprise, car aujourd’hui les recruteurs scrutent Linkedin de fond en comble. C’est devenu le réseau préféré des recruteurs avec la mise en place de la page « Carrière ». Aujourd’hui les entreprises voient cette page comme le principal canal de communication pour leur politique de Ressources Humaines.

Le compte Linkedin de l’Institut Supérieur d’Optique, géré par Sharing
Le compte Linkedin de l’Institut Supérieur d’Optique, géré par Sharing

Semblable aux autres réseaux, vous pourrez bénéficier d’un programme de publicité (plus excessif que les autres) avec la possibilité de réaliser des emails ciblés ou des spots sponsorisés. Ainsi, des outils statistiques seront mis à votre disposition pour mesurer l’impact de vos publications et de vos publicités.

En conclusion, Linkedin est plus adapté pour des entreprises B2B, des commerciaux ou encore des cabinets de recrutement.

Chaque réseau social est différent. On n’utilise pas Facebook comme Linkedin, ni Twitter comme Instagram. Si vous décidez d’être présent sur l’un ou l’autre, ou sur les 4 en même temps, vous devrez développer une stratégie propre à chacun d’entre eux. Vous devrez définir une ligne éditoriale et graphique unique. Vous devrez adapter votre ton à la cible que vous voulez toucher. Autant d’impératif qui rendront votre présence sur les réseaux sociaux pertinente et efficace.

Alors à vous de jouer ! Et faites le bon choix !

5 conseils pour un bon reporting

5 conseils pour un bon reporting 2000 1439 Sharing

Quand une entreprise ou une marque investit dans les réseaux sociaux, elle attend qu’ils lui rapportent gros. Et pour ça, pas de secret ! Il ne suffit pas de publier, il faut également analyser les résultats afin de savoir si la stratégie mise en place fonctionne ou si éventuellement, il y aurait des modifications à effectuer. Et c’est là que le reporting intervient ! Il permet d’évaluer les résultats obtenus sur les réseaux sociaux et d’en faire le bilan. Voici 5 conseils pour vous aider à réussir votre prochain reporting.

Simplifier au maximum la lecture

Dans un bon reporting, on trouve un certain nombre d’informations, du texte, des photos, des chiffres… et encore des chiffres ! Alors pour rendre la lecture la plus fluide possible, il est recommandé d’utiliser des titres, des illustrations et des couleurs. Cela permet de mettre en avant les informations importantes. Le texte ne doit pas être trop important : mieux vaut être concis, tout en restant clair et précis. Vous ne rédigez pas un bilan de fin d’année ! 😉

Relever le top des posts

Avant toutes choses, il est important de définir les bonnes métriques avec votre client. Ces métriques se définissent en fonction de vos objectifs. Ensuite il vous faut voir en fonction de ces métriques, par exemple, du taux d’engagement, si vous avez atteint vos objectifs. Vos tops posts doivent être définis en fonction de ce facteur. Pour montrer à votre patron que votre travail à servi à quelque chose, mettez en avant dans votre reporting les posts qui ont le mieux marché. Ajoutez une légende avec la portée, le nombre de réactions, de commentaires, de clics et de partage. N’hésitez pas à mettre des captures d’écrans de ces posts, ça aidera la personne concernée à avoir une meilleure visualisation.

Préférer un Google Drive plutôt qu’un PDF

Un support dynamique sera forcément plus attractif qu’un simple PDF ! Si vous laissez une copie à votre patron, vous lui enverrez surement dans ce format, mais pas si vous devez lui présenter oralement. Dans ce cas, il est préférable d’utiliser l’outil Powperpoint, Google Drive ou même pourquoi pas un Prezzi. Déjà que le sujet n’est pas le plus passionnant du monde, vous pouvez bien faire un effort pour le rendre plus intéressant !

Faire un retour d’expérience sur les échecs et les succès

Pour se faire, il vous faut vous munir de votre précédent rapport et en faire un bilan. Par exemple, si vous aviez fait une proposition de post qui n’a pas fonctionné, il vous faut rappeler quel était votre objectif et essayer de trouver et d’expliquer pourquoi ça n’a pas fonctionné. Il peut parfois être judicieux de proposer de médiatiser certains posts ou de modifier la restriction, c’est à dire restreindre votre cible.

Faire des recommandations et des propositions

On en vient ainsi au dernier conseil à vous donner, celui qui est essentiel, faites des recommandations ! C’est bien ce qu’on attend de vous non ?! Que vous soyez force de proposition suite à votre analyse. C’est d’ailleurs ici qu’on reconnaitra un bon community manager, qui sait prendre les choses en mains et rebondir pour apporter de meilleurs résultats.
Maintenant que vous avez toutes les astuces pour faire un reporting réussi, vous n’aurez plus d’excuse pour de pas attirer l’attention de votre patron à ce sujet. La rentrée c’est déjà du passé, alors au boulot et plus vite que ça ! 😉

Instagram : 6 astuces pour rédiger des légendes efficaces

Instagram : 6 astuces pour rédiger des légendes efficaces 2000 1333 Sharing

Instagram, le réseau social photographique par excellence, met en avant l’esthétisme des images et vidéos publiées. Des contenus de très bonne qualité vous permettent de vous démarquer de vos concurrents et d’attirer un public plus large. Mais ce n’est pas le seul facteur à prendre en compte : que serait une belle photo sans une légende efficace ? Elle joue un rôle important dans la compréhension de l’image et sur la valorisation de votre e-réputation. Avant de vous lancer, identifiez votre public. Plus votre connaissance de votre public sera précise, plus il sera facile ensuite de l’impliquer sur Instagram. Retrouvez nos 5 astuces !

1. Déterminez votre positionnement

Quelles valeurs votre marque veut-elle véhiculer ? Identifiez les adjectifs qui qualifient le mieux votre entreprise et utilisez-les dans vos légendes pour influencer la perception de vos followers. Ensuite, il faut déterminer quel ton vous allez employer : plutôt le tutoiement ou le vouvoiement ? Il faut aussi adopter un ton léger, amusant avec un côté authentique et humain.

2. Intégrez un call-to-action

Inviter vos lecteurs à laisser un commentaire, à taguer leurs amis ou encore à liker votre publication fera grimper votre taux d’engagement en flèche. Vous pouvez aussi leur poser une question fermée (réponse par oui ou non), une question ouverte ou même leur demander des conseils et recommandations !

3. Soignez votre première phrase et soyez concis

Par défaut, Instagram n’affiche que les 240 premiers caractères de votre légende. Il faut donc faire attention à utiliser une première phrase percutante afin d’attirer l’attention du lecteur lorsqu’il parcourt son flux ! Si la photo parle d’elle-même décrivez juste le contexte. Les meilleures légendes sur Instagram sont des jeux de mots assez courts. Adoptez la même démarche et laissez parler le visuel.

4. Utilisez de manière efficace les hashtags

Très populaires, ce sont de précieux alliés dans une stratégie social media car ils vont permettre d’augmenter la portée de vos publications. Il faut les choisir avec précaution, ils doivent parler à votre public et accroître votre visibilité auprès d’une audience qualifiée. Il est conseillé de les intégrer en fin de légende, voire même dans un commentaire à part.

5. Profitez des émojis

Si vous hésitez encore, sachez que les émojis sont très appréciés des lecteurs, il ne faut juste pas en abuser, comme les hashtags. Leur but premier est de communiquer des émotions sans y mettre de mots. Ils donnent du pep’s à votre légende, un côté un peu plus fun, et attirent rapidement l’attention. Vous pouvez même tester les légendes composées uniquement d’émojis pour faire passer une information rapidement !
N’hésitez pas à tester différents types de posts. Analysez les statistiques et distinguez quelles publications ont le meilleur taux d’engagement. Vous verrez alors parfaitement les préférences de votre communauté pour construire des légendes de plus en plus efficaces !

Des astuces et des fonctionnalités Snapchat jouent à cache-cache !

Des astuces et des fonctionnalités Snapchat jouent à cache-cache ! 2000 924 Sharing

Vous pensez maîtriser Snapchat sur le bout des doigts ? Et bien détrompez-vous puisque le petit fantôme à plus d’un tour dans son sac et surtout il ne vous dit pas tout !
Certaines fonctionnalités jouent en effet à cache-cache. Pour vous faciliter l’utilisation de l’application nous vous donnons quelques astuces qui pourront vous être bien utiles.

  1. Plus la peine de se faire mal au pouce pour enregistrer une vidéo !

Désormais vous n’avez plus besoin de maintenir votre pouce appuyé sur l’écran pour enregistrer une vidéo. Une évolution bien pratique ! Mais pour cela, vous devez posséder un appareil iOS.
Débutons cette première leçon 🙂

  • Direction le menu “Réglages”, “Général”, puis sélectionnez “Accessibilité”.
  • Repérez la section “Interaction” puis activez la fonctionnalité “Assistive Touch”. Vous verrez apparaître une petit icône sur le côté droit de votre écran.
  • Cliquez ensuite sur “créer un geste”, maintenez votre doigt appuyé sur l’écran jusqu’à ce que la jauge bleue se remplisse au maximum.
  • Appuyez sur “Arrêter”, puis enregistrez tout en nommant votre geste.
  • Quittez le menu “Réglages” et lancez Snapchat. Appuyez sur la petite icône, sélectionnez “Personnalisé” et un petit cercle apparaîtra sur votre écran.
  • Appuyez sur le bouton central à l’aide de votre “geste” et il se chargera d’appuyer le temps de la vidéo Snapchat à votre place 🙂
  1. Une association de 3 filtres sur un seul et même Snap.

C’est une histoire de superposition. Vous pouvez allier les filtres de couleurs avec ceux de la géolocalisation puis ceux de l’heure ou de la température. Tout dépend de votre choix.
 
Comment faire ?
C’est très simple, vous lancez Snapchat, vous prenez une photo ou une vidéo comme à votre habitude. Swipez avec votre doigt vers la gauche pour choisir votre premier filtre. Garder un doigt appuyé sur l’écran et swipez de nouveau pour choisir un 2ème filtre.
Ensuite, enlevez vos doigts de l’écran pendant une micro seconde et maintenez le de nouveau pour choisir votre 3ème filtre.
Si vous n’aimez pas votre choix de filtre, il vous suffit de balayer votre écran vers la droite et vous retournerez à la case départ avec juste votre photo.

  1. Partagez votre lien de profil Snapchat

Faites la promotion de votre compte sur vos autres réseaux sociaux avec un lien facile à mémoriser : www.snapchat.com/add/VOTREPSEUDO (à partager à partir d’un navigateur).

  1. Mettez un peu de rythme dans vos snaps !

Une petit touche de musique c’est toujours plus joyeux ! Facile à maîtriser, il vous suffit d’ouvrir une application de musique, d’écouter un morceaux et de retourner aussitôt dans Snapchat pour commencez votre vidéo. Et le tour est joué !

  1. Utilisez les emojis pour créer des filtres colorés

D’une grande facilitée, prenez votre photo de manière habituelle, choisissez un émoticone et grossissez le au maximum pour qu’il ne vous reste que la partie pixélisée (bord de l’Emoji) aux effets de transparence.
Vous pouvez même superposer plusieurs Emoji pour créer un filtre d’une couleur unique !

  1. Ecrivez votre texte avec de multiples couleurs

Pour modifier la couleur d’un mot ou d’une lettre il vous suffit d’écrire votre texte, d’appuyer sur l’icône “T” pour augmenter la taille de la police.
Choisissez une première couleur à partir de la palette disposée en haut à droite de votre écran.
Ensuite, appuyez sur votre texte, plus particulièrement sur un des mots. Vous verrez apparaître l’option “Sélectionner” pour surligner toute votre phrase, ou un mot ou encore juste une lettre.
Il ne vous reste plus qu’à choisir la couleur à chaque fois que vous surlignerez un mot 🙂
 

  1. Enregistrez votre vidéo en utilisant la caméra avant et arrière pendant un Snap

C’est très simple, lorsque vous enregistrez votre vidéo, appuyez à 2 reprise sur l’écran et vous passerez du mode selfie au mode point de vue !

  1. Disposez un emoji sur une cible en mouvement

Remplacez votre visage en y collant un emoji, votre snap sera plus marrant !
Mais comment ?
Prenez une vidéo avec une cible en mouvement (nous avons testé avec Ulysse le chat). Une fois l’enregistrement terminé, choisissez un emoji dans l’icône situé en haut de l’écran à côté de celle du “T”. Redimenssionnez-le et placez-le, par exemple, sur le visage de votre cible. Lorsque vous l’avez fixé, appuyez sur l’Emoji afin de le déplacer sur la cible en mouvement, à ce moment précis elle devra s’immobiliser. Et hop ! votre cible se transformera en Emoji ! 🙂

  1. Zoomez pendant une vidéo avec un seul doigt !

Arrêtez de zoomer avec 2 doigts en effet pincement ! Maintenant avec Snapchat, il vous suffit de glisser votre doigt vers le haut pour un zoom avant et de le glisser vers le bas pour un zoom arrière. Simple d’utilisation !

  1. Envie d’écrire en noir et blanc ?

C’est très simple ! Prenez votre photo ou vidéo, puis appuyez sur le crayon (pour sélectionner une couleur). Tout en maintenant votre appui, glissez votre doigt vers la gauche et le blanc apparaîtra. En ce qui concerne la couleur noire, il faudra glissez votre doigt vers le bas. 🙂
Désormais vous en savez plus sur Snapchat ! Les fonctionnalités cachées n’ont plus de secret pour vous, alors lancez Snapchat et devenez un véritable Snapchatter !

Pourquoi et comment utiliser Snapchat…

Pourquoi et comment utiliser Snapchat… 2000 1125 Sharing

Lancée en septembre 2011, l’application Snapchat a été conçue par deux étudiants de l’université américaine Stanford. L’app, très prisée chez les jeunes (71% des utilisateurs ont moins de 25 ans), est connue pour son côté éphémère et pas facile d’utilisation. Son but ? Envoyer des médias (photos, vidéos, chats) munis d’un temps de visualisation, allant de 1 à 10 secondes.
Cela étant dit, je vais vous expliquer comment utiliser cette application et surtout vous dire pourquoi je l’utilise.

Comment ça marche ?

Le principe de l’application est assez simple, mais son utilisation un peu moins.
Snapchat est une application mobile et ne fonctionne donc que sur Android et iOS. Plusieurs fonctionnalités sont disponibles sur l’application, la plus connue étant celle de l’envoi de photos ou de vidéos. Il vous suffit de prendre une photo ou vidéo (tout comme avec l’appareil photo de votre mobile) et de la pimper à votre goût. Pour cela, de nombreux filtres sont disponibles pour créer un chef d’œuvre à votre image. Ensuite, il vous suffit de choisir le temps de visualisation que vous souhaitez laisser (1 à 10 secondes) puis de l’envoyer aux personnes souhaitées.

Les stories c’est quoi ?

Contrairement aux photos/vidéos que vous envoyez à un ou plusieurs de vos « amis » Snapchat, les stories que vous publiez sont visibles pendant 24H, et ce par tout votre réseau Snapchat. Le but est donc de partager un moment marquant de votre journée (ou soirée), sans destinataire particulier, donc sans message personnel.

Petit récap des visuels de l’app…

Concernant l’interface de l’application, 4 écrans sont disponibles lorsque vous ouvrez l’app. Le premier est celui de votre activité, c’est-à-dire vos « snap » envoyés et reçus. Le deuxième n’est rien d’autre qu’un appareil photo. Le troisième écran est celui où l’on trouve les stories de ses amis. Enfin, le quatrième écran est celui de « Discover », la fonctionnalité permettant de lire des contenus de médias. Pour passer d’un écran à l’autre, rien de plus simple, il vous suffit de swipper de gauche à droite et inversement.
En haut à gauche des trois premiers écrans se trouve le fameux petit bonhomme blanc, mascotte de l’app. En cliquant sur celui-ci vous pourrez voir qui sont vos amis Snapchat, ceux qui vous ont ajouté et enfin un bouton pour vous-même ajouter des personnes à vos contacts.
Lorsque vous recevez une photo, vous verrez un carré rouge plein dans l’écran « activité ». Si vous visualisez le Snap, ce carré deviendra rouge vide et le Snap ne sera plus visible. Sauf si… sauf si vous faites une capture d’écran, auquel cas la personne qui vous a envoyé le Snap en sera informé. Pour la vidéo, même principe que pour la photo mais avec la couleur violette et pour le chat c’est le bleu.

Pourquoi utiliser Snapchat ?

Snap a un côté éphémère, et c’est d’ailleurs cela qui fait son originalité et qui plait énormément à ses utilisateurs. Sur l’app, le but est avant de tout se s’amuser.

Snapchat, c’est fun

Après avoir pris une photo, vous pouvez vous lancer dans une création artistique et y ajouter un dessin à main levé, un filtre couleur, un texte, ou encore une date ou des smileys. Encore une fois, le but est de s’amuser en pouvant partager avec ses amis des photos « sans complexe » et à vrai dire sans réel intérêt.

Les contenus disparaissent

Ce qui est super avec Snapchat, c’est le fait de pouvoir partager des moments avec son réseau. Mais encore mieux, comme les photos et vidéos disparaissent, vous n’avez pas l’impression d’être un gros lourd à partager du contenu en permanence. Vous pouvez donc par exemple « snapper » le concert auquel vous vous trouvez et le partager avec vos amis le temps d’un instant.

Les filtres 

Snapchat doit une grande partie de son succès à ses nombreux filtres. En effet, quoi de plus amusant que de ressembler à un ours, poney, chien, ou encore une princesse Disney avec une couronne de fleurs sur la tête. En effet, tout le charme de l’app repose sur les filtres, alors lancez-vous !

Snap n’est pas intrusif

Contrairement aux autres réseaux sociaux tel que Facebook, Snapchat n’est en aucun cas intrusif. Vous avez le contrôle total sur ce que vous voulez voir et à qui vous voulez envoyer vos snaps ! Vous n’avez pas tout un tas d’informations sur les amis de vos amis, des infos qui souvent nous laissent indifférent. L’intimité sur Snapchat est donc un réel plus.

Du contenu de médias reconnus

Une nouvelle section a vu le jour dans l’application : Discover. Il s’agit d’articles de médias tel que ParisMatch, Le Monde ou Konbini. Ces articles sont à feuilleter comme dans un magazine et c’est plutôt sympa car ces news sont d’un ton drôle et léger, contrairement à d’autres réseaux sociaux.

Un bel avenir…

Snapchat n’est pas prêt de s’arrêter là, de nouvelles fonctionnalités continuent de voir le jour. C’est le cas avec les  lunettes connectées « Spectacles ». Le but est le même qu’avec l’application mais l’expérience est encore plus amusante, puisque vous pouvez vraiment filmer ce que vous voyez.
Premièrement connu comme simple messagerie, Snapchat est aujourd’hui un réseau social à part entière et c’est pourquoi de plus en plus d’entreprises se lancent dans l’aventure. Il n’est donc pas à négliger, et en plus, c’est gratuit !!! Alors foncez, l’application n’attend plus que vous !

Quels sont les nouveaux réseaux sociaux à suivre en 2017 ?

Quels sont les nouveaux réseaux sociaux à suivre en 2017 ? 2000 1333 Sharing

Facebook, Instagram, Twitter, YouTube, Snapchat, LinkedIn… : tous ces réseaux sociaux sont dans le paysage digital déjà depuis un certain nombre d’années. Mais comme on le sait, à l’échelle d’internet, le temps passe vite. Très vite ! Les réseaux sociaux d’aujourd’hui, ne seront pas forcément ceux de demain : Vine en est l’exemple parfait ! Les acteurs actuels ont donc l’obligation de rester au top des tendances en identifiant les attentes des consommateurs et surtout celles des nouvelles générations. Avez-vous entendu parlé des nouveaux réseaux sociaux qui se sont en train de devenir incontournables en 2017 ?

Musical.ly :

Musical.ly est une application surprenante : créer un réseau social autour du karaoké et du « lip sync ». Le fondateur de Facebook a d’ailleurs déclaré récemment qu’il s’agissait d’une des applications les plus prometteuses du moment. En bref, Musical.ly est une application qui permet aux utilisateurs de choisir la chanson de leur choix et d’enregistrer une vidéo de 15 secondes où on coordonne le mouvement de ses lèvres avec les paroles de la chanson. Aussi surprenant que cela puisse paraître, Musical.ly est l’un des réseaux sociaux qui cartonne le plus auprès des 12-25 ans. Des centaines d’applications sont désormais disponibles et l’application intègre également des répliques de films et des citations connues. En ajoutant une touche de gamification au concept des réseaux sociaux la startup a su toucher les millenials.

L’idée n’est plus de communiquer, mais de partager un moment d’amusement et de rire avec ses proches autour de références culturelles.

Live.ly :

Créée par l’équipe de Muscial.lyLive.ly  est une application de vidéo live en streaming qui à la manière de Facebook Live ou encore de Périscope, permet de créer des vidéos en temps réel et d’interagir avec ses amis. Si il n’y a pas de nouveautés conséquentes par rapport aux différents concurrents de streaming vidéo, l’écosystème « Musical.ly » de l’application est là pour contribuer au succès de cette application !
 

Hype :

C’est la nouvelle application vidéo du fondateur du défunt Vine. Ce service permet à ses utilisateurs de partager des « vidéos interactives en direct » grâce auxquelles les spectateurs pourront interagir avec l’auteur. Contrairement à ses concurrents (Periscope ou facebook live et Youtube pour ne pas les citer), Hypepermet de partager durant les live des éléments tels que des photos, des chansons ou même des vidéos. Mais s’inviter sur un secteur aussi concurrentiel avec autant de retard, nous semble un pari audacieux !
 

Tribe :

Tribe, c’est simplement le meilleur moyen de discuter en live vidéo avec jusqu’à 8 personnes simultanément. C’est 100% gratuit et ca fonctionne partout dans le monde. Tribe est une sorte de talkie-walkie beaucoup plus efficace et plus innovante qu’un grand nombre d’applications de messagerie.  Sa particularité : on peut envoyer un message audio ou vidéo avec un doigt ! Il suffit d’appuyer sur la photo de votre contact,  le smartphone enregistre votre message et l’envoie dès que vous retirez le doigt de votre écran. Autre gros intérêt : on peut discuter avec tous ses amis simultanément !

Avec l’avènement du live vidéo, cette application est en train de cartonner auprès de la jeune génération.

 

Zenly :

C’est l’application qui propose de localiser précisément ses proches sur une carte. Utilisé par plus de 2 millions de personnes, Zenly est déjà disponible dans plus de 186 pays. Si l’application plait autant, c’est tout simplement parce qu’elle permet de retrouvera ses amis sans forcément avoir leur adresse. D’autre part, Zenly est en train de conquérir un marché extrêmement sensible sur lequel les GAFA ont vainement tenté de se positionner. Zenly a réussi à combiner une géolocalisation ultra précise, une ergonomie intuitive et ludique, tout en respectant la confidentialité. Le bonus ? L’appli fonctionne avec une technologie très économe en énergie pour les smartphones

Le potentiel de Zenly est donc à observer de très très prêt.

 

Discord :

C’est le nouveau logiciel utilisé pour communiquer entre joueurs. Cette application dédiée aux gamers a su puiser chez les différents concurrents (Slack, Skype, Teamspeak ou encore Mumble) pour proposer un outil simple pour se retrouver entre ami et discuter à l’écrit et à l’oral avec ses amis. Là ou Discordmarque beaucoup de points : le programme est facile d’accès, la configuration est très simple, la qualité audio très bonne et l’outil marche aussi bien sur mobile que sur PC ou Mac. Enfin, c’est aussi un excellent outil de gestion de communauté. Les teams e-Sport comme Gamers Origin, Cloud9 (etc…) ou encore l’équipe derrière le Shadow (Le PC du futur dans le cloud) sont les premières ambassadeurs de ce formidable outil !

Avec Discord on peut se connecter depuis n’importe où à ses serveurs favoris via l’application Web, depuis l’application mobile ou via le logiciel (Mac & PC). Le succès de discord vient aussi du fait qu’il n’est pas nécessaire de s’inscrire, il suffit de donner un pseudo quand vous joignez un serveur. Vous n’aurez qu’à parler ou taper librement.

 

Shapr :

Et si on vous aidez à construire votre réseaux pro ? C’est l’objectif de Shapr, l’application de networking qui reprend les codes de Tinder pour créer une nouvelle manière de faire des rencontres professionnelles. On est dans une nouvelle manière de développer son réseau professionnel. Au lieu d’écrire des mails et d’être mise en relation, Shapr vous met quotidiennement en relation avec une sélection d’une quinzaine de personnes présentes sur Linkedin en fonction de divers critères (Localisation, expérience, centres d’intérêts…). De votre côté, vous n’avez plus qu’à « swiper » de gauche à droite si le contact vous intéresse. En cas de « match » il vous sera possible de prendre contact pour échanger et éventuellement rencontrer la personne en question.

Lancé entre les Etats-Unis et Paris sur IOS et Android, Shapr est en train de prendre une place importante sur le marché du networking. A tester donc !

Comment et pourquoi utiliser l’UGC dans la communication de marque ?

Comment et pourquoi utiliser l’UGC dans la communication de marque ? 2000 1333 Sharing

L’UGC (User Generated Content) se réfère à l’ensemble des contenus produits par les utilisateurs. Cet eldorado est bien évidement utile pour les marques car l’UGC est un des meilleurs moyens d’avoir du « earned media ». L’exposition dont bénéficie gratuitement une marque grâce aux contenus postés par les utilisateurs (notamment sur les réseaux sociaux) n’est d’ailleurs pas assez exploitée !
Prenons l’exemple du tourisme. C’est un secteur d’activité qui nous fait tous voyager dans des lieux hors de notre quotidien. Mais pour choisir “la destination”, nous faisons appel à une agence de voyage qui nous montre un catalogue avec de superbe photos, ou alors nous surfons sur internet, sur divers sites montrant de magnifiques destinations.
Mais aujourd’hui, avec l’UGC, nous avons accès à un vrai contenu, les utilisateurs mettent à disposition leurs photos de vacances avec des paysages, l’hôtel où ils ont passé leurs nuits, les excursions qu’ils ont faites, etc. Produisant ainsi du contenu diversifié et bien réel !

Qu’est ce que l’UGC ?

L’UGC (User Generated Content) ou le contenu généré par les utilisateurs, fait référence à l’ensemble des médias dont le contenu est produit par les utilisateurs. Les internautes se sont transformés en véritables acteurs du web ! Ainsi, le secteur touristique a profité de cette tendance du Web 2.0 pour générer du contenu utilisateur à son service.

Comment le tourisme crée de l’UGC ?

Le tourisme, secteur qui fait l’objet de toutes les convoitises pendant et hors périodes de vacances, permet la création de contenus souvent partagés sur les réseaux sociaux par le biais de photographies. Le réseau social qui se prête le plus au jeu est bien évidemment Instagram puisqu’il permet de partager des photos avec différents Hashtags (= mots clés). Les Hashtags, utilisés par des millions d’internautes sont aussi créés par des marques pour que les utilisateurs les adoptent et les réutilisent sur leurs propres photos. Un excellent moyen d’utiliser l’UGC des internautes est de créer un social wall sur le site internet de sa marque/sa ville pour récupérer les contenus postés par les utilisateurs/toursites et ainsi les convertir en de véritables ambassadeurs de marque ! Un exemple probant est le lancement du hashtag #NiceMomentsauprès des internautes pour faire parler de la ville Nice ! Tous les contenus postés par les internautes ont été récupérés sur un social wall dédié et directement affiché sur le site de l’office de tourisme de la ville de Nice. L’intérêt majeur : importer du contenu externe sur le site mais surtout de très belles photos mettant en avant la ville et la région !
Ainsi grâce aux réseaux sociaux et aux internautes, le contenu du site a été extrêmement enrichi, laissant une place primordiale aux toursites dans la stratégie de communication de la ville.

L’UGC et le tourisme du secteur public

Aujourd’hui, le réflexe du touriste 2.0 est de photographier ses activités, ses repas, et bien sûr les paysages qu’il croise. Comme tout le monde peut le constater dans son quotidien, nos smartphones ne nous quittent plus, ils sont devenus nos compagnons de voyage. Une aubaine pour les acteurs du secteur touristique puisque nous sommes sans cesse en pleine création de contenu destiné à être publié sur les réseaux sociaux ! Donc, pour mettre en valeur les pays, les régions ou encore les villes, les offices de tourisme, les comités départementaux et régionaux du tourisme eux aussi se sont mis à créer leurs comptes Instagram ou encore des hashtags permettant aux utilisateurs de les spécifier sur leurs propres photos. Du contenu est ainsi créé par les habitants et les touristes ! Cela offre donc une sorte de visite guidée des lieux, des restaurants, des activités et des paysages de chaque ville, région ou pays. Et les images que vous trouverez ne seront pas des mises en scène mais la réalité !
Simple d’utilisation, le contenu publié par les utilisateurs d’Instagram sera une excellente vitrine pour faire la promotion d’un lieu ou d’une activité.
Voici un exemple :

L’UGC et le tourisme du secteur privé

L’UGC ne profite pas qu’au tourisme du secteur public, celui du secteur privé l’utilise aussi à son avantage. Les hôtels, les clubs de voyages, les restaurants et tous les groupes hôteliers en font bon usage. En même temps, aujourd’hui, qui n’aime pas regarder de magnifiques photos de lieux paradisiaques ou de petits plats qui mettent l’eau à la bouche ! Ainsi, Instagram devient pour eux une vitrine, une sorte de carte de visite en images. Ces entreprises privées ont pour but de créer un lien de proximité avec leurs clientèles. Elles partagent du contenu attrayant pour donner envie aux internautes. Et en échange, lorsque les utilisateurs, qui sont aussi leurs clients, viennent passer un séjour, ces derniers ont souvent leurs smartphones dans leurs mains pour photographier leur quotidien (qu’ils partagent tel un reflexe, sur leurs réseaux sociaux, mais surtout sur Instagram).

L’UGC, les marques pour promouvoir leurs  produits et services.

Pour mettre en avant les capacités de leurs produits ou services, les marques utilisent le vécu consommateur pour créer du contenu sur leur propre compte Instagram. Elles font participer leurs clients grâce aux mots-clics créés, qui permettent de réunir toutes les photos utilisant le même hashtag dans une sorte de case. Par exemple, la marque GoPro réunit un bon nombre d’images avec le hashtag #GoPro. Il suffit donc à la marque de faire le tri dans les images publiées par les internautes et d’en piocher quelques-unes afin de les utiliser sur leur propre compte.
L’UGC touristique profite à des marques telles que GoPro notamment sur Instagram, puisque cette marque propose des produits dédiés aux images. Donc, elle ne peut pas rêver mieux pour faire la promotion de ses mini caméras !
À l’heure où de plus en plus d’internautes se disent hostiles à la publicité, l’UGC a un véritable intérêt que ce soit à des fins commerciales et publicitaires mais aussi dans le cadre de recommandations. Bénéficier d’un contenu gratuit et de qualité sera donc toujours bénéfique pour les marques. La question est bien sûr de savoir comment leur faire créer du contenu et comment le récupérer sur son site. Alors ne négligez pas les utilisateurs, qui sont aujourd’hui des créateurs de contenus de qualité et donc vos premiers ambassadeurs. Et si vous n’utilisez pas encore cette stratégie, n’hésitez pas à trouvez le meilleur moyen de faire créer du contenu à vos utilisateurs  !

Comment utiliser le Big Data pour ses réseaux sociaux ?

Comment utiliser le Big Data pour ses réseaux sociaux ? 2000 1333 Sharing

Le Big Data est une notion qui prend une dimension très importante avec l’essor d’Internet. Par exemple les données générées par les utilisateurs sur les réseaux sociaux sont exponentielles et bien analysées celles-ci s’avèrent très utiles pour orienter sa stratégie digitale. Si on prend l’exemple de Facebook, on a au bas mot, plus de 700 téraoctet de données générées par jour. Ces données peuvent prendre plusieurs formes : publications, photos, commentaires, réactions… Or la question à se poser est très simple ! Peut-on exploiter toutes ces données ?

L’exploitation du Big Data dans les médias sociaux

Le problème du Big Data est que toutes les datas ne sont pas exploitables en l’état. On peut avoir des données structurées (avec une logique organisée) et des données non structurées (photos, vidéos, textes). Les internautes laissant une trace de leur passage sur les réseaux, l’étude de leur empreinte digitale permet de cerner leur personnalité et leurs préférences. Les réseaux sociaux nous permettent donc de savoir ce qu’un internaute aime, aimera ou ce qu’il déteste ! Une analyse approfondie des Social Big Data permet donc de cibler les bonnes personnes, au bon moment avec une offre personnalisée !

Quel est donc l’intérêt du Social Big Data ?

1. Améliorer votre relation client et toucher de nouveaux prospects

Un des plus gros avantages du Big Data couplé au social media est d’améliorer la relation qu’une marque peut avoir avec ses clients ! Tout simplement parce que vous allez mieux les connaitre ! Les données Big Data vont également vous permettre de trouver de nouveaux prospects. Sur Facebook, par exemple, vos campagnes publicitaires peuvent atteindre des personnes susceptibles d’être intéressées par votre entreprise. Grâce aux options de ciblage et à des formats publicitaires adaptés (audiences personnalisées, audiences similaires), vous pouvez par exemple atteindre des personnes qui pourraient être intéressées par votre marque ou celles qui ont les mêmes centres d’intérêt que vos abonnés !

2. Mieux connaître vos clients 

Les réseaux sociaux fournissent une mine d’informations sur chaque utilisateur. Avec des données comportementales, démographiques et géographiques, il est possible d’affiner l’identification de vos clients et des personnes intéressées par votre marque. En catégorisant les clients, il est aussi possible de leur donner un ordre d’importance en fonction de leur profil. Croisez ces données avec celles disponibles sur les réseaux sociaux et vous serez en mesure de segmenter votre clientèle en fonction de multiples critères : fidélité, engagement, influence, habitudes d’achat, etc.

3. Avoir une stratégie digitale plus efficace 

Les données qui concernent vos actions sont aussi importantes que celles qui concernent vos clients. Il est en effet indispensable de mesurer, d’analyser les retombées statistiques de vos publications et des campagnes social media engagées. La portée, l’engagement, les impressions, les taux de clics sont des metrics qu’il faut absolument prendre en considération. Cela vous permettra d’ajuster votre stratégie digitale en conséquence. Au-delà même de valoriser l’efficacité de votre stratégie digitale, le big data permet aussi de collecter des informations sur votre entreprise. Grâce aux réseaux sociaux, il vous sera donc possible de mesurer à la fois votre notoriété et votre réputation.

En résumé !

La connaissance client issue des Social Big Data va vous permettre de mieux répondre aux attentes de vos clients. Intérêt non négligeable, il sera même possible de proposer des offres adaptées à leurs besoins ! En répondant directement à leurs attentes via le biais de campagnes publicitaires ciblées, et en communiquant au bon moment vous aurez de meilleurs résultats et surtout un taux de satisfaction client bien plus élevé !

Il est donc aujourd’hui très important d’inclure le Big Data dans votre stratégie digitale sur les réseaux sociaux. Pour se faire, il faut savoir identifier les données les plus pertinentes et surtout les utiliser correctement ! Voir au-delà des données en prenant le temps de les comprendre et de les analyser est indispensable, sans quoi vous ne pourrez pas tirer parti du Big Data sur vos réseaux sociaux. En faisant les choses correctement, vous aurez l’occasion de toucher des personnes engagées, fidèles et influentes !